RMN-Grand Palais - Photo S. Maréchalle
Environnement RMN-Grand Palais - Photo S. Maréchalle
RMN-Grand Palais - Photo S. Maréchalle
RMN-Grand Palais - Photo S. Maréchalle

Le Couronnement de la Vierge

Vers 1452
FINIGUERRA Maso, attribué à
Numéro d’inventaire
6 Ni/ Recto
Référence de l'inventaire manuscrit :
vol.9, p.12
Collection
Département des Arts graphiques
Collection Edmond de Rothschild
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
FINIGUERRA Maso (vers 1425-1464), attribué à
Ecole florentine
(P. Torres, 2011)

Anciennes attributions :
DEI Matteo di Giovanni
FINIGUERRA Maso
(Gori, abbé)

description

Dénomination / Titre
Le Couronnement de la Vierge
Type d'objet
Gravure
Description / Décor
Commentaire :
Cette œuvre placée dans un coffret en bois est une empreinte en soufre de la plaque d'argent dorée niellée, une Paix ayant appartenu à l'église San Giovanni de Florence et conservée aujourd'hui au Museo Nazionale del Bargello (inv. 39 O.R.) à Florence. Cette œuvre est donnée à Maso Finiguerra par l'abbé Gori qui justifie son attribution sur la mention d'un paiement en 1452 fait à Maso inscrit dans un registre de la corporation des marchands. Plusieurs érudits dont Zani, Lanzi, Bartsch, Ottley, Duchesne et Cicognara ne contestent cette attribution. Le baron de Rumohr (Untersuchung... Leipzig, 1841) émet les premiers doutes quant à l'attribution à Maso car Benvenuto Cellini fait mention d'autres paix de Maso (Le Christ en croix entre les deux larrons et une scène de la Passion), mais il ne mentionne pas le Couronnement de la Vierge. En 1884 M. Milanesi l'attribue à Matteo Dei tout comme Kristeller, Colvin, Rosenberg et Hind. Plus récemment, K. Oberhuber rapproche l'oeuvre du 'Couronnement de la Vierge' de Filippo Lippi et conservée au Musée des Offices. Il l'attribue par des comparaisons stylistiques à Maso et la date de 1452. Il situe l'évolution stylistique des nielles attribuées à Maso entre le dernier style de Ghiberti et celui de F. Lippi jusqu'à 1452.
Une deuxième empreinte en soufre ayant appartenu au comte Seratti et à Richard Grenville, duc de Buckingham est conservée aujourd'hui au British Museum (B,6.1). La seule épreuve sur papier est conservée à la Bibliothèque nationale de France (inv. Ea 29 rés.).
Bibliographie :
Antonio Francesco Gori, 'Thesaurus Veterum Diptychorum cosularium et ecclesiasticorum', Florence, 1759, 3, p. 315;
W.Y.Ottley in 'Enquiry into the origin and early history of engraving', London 1816, pp.270-8;
C. Fr. von Rumohr, 'Untersuchung der Gründe für die Annahme : dass Maso di Finiguerra Erfinder des Handgriffes sei, gestochene Metallplatten auf genetztes Papier abzudrucken, Leipzig, 1841;
Courboin 'Notes critiques sur la Paix (Revue de l'Art Ancien et Moderne, mars-avril, 1909; Duchesne 129;
Dutuit 'Manuel de l'amateur d'estampes', Paris, 1888 t. I, 2ème partie n°102 et 22;
A. Blum 'Les nielleurs du Quattrocento et Maso Finiguerra', La Gazette des Beaux Arts, 1933. p. 224 et ss, fig. 17;
J. G. Phillips, 'Early Florentine Designers and Engravers', Harvard University press, Cambridge, Massachussets, 1955, p. 14 à 16 ;
K. Oberhuber, 'Early Italian Engravings from the National Gallery of Art', Washington, 1973, p. 1 à 9;
M. Collareta, 'L'oreficeria sacra italiana', Museo nazionale del Bargello, 1987, p. 136 à 141;
G. Lambert, 'Les premières gravures italiennes. Quattrocento - début du Cinquecento', Bibliothèque nationale de France, Paris, 1999, p. 6 et 7;
Chiara Moser, dans cat. expo 'Antonio e Piero Pollaiolo', museo Poldi Pezzoli, Milan, 2014, n°1, p. 140 à 143.

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Dimensions à la feuille : H. 0,137 m ; L. 0,093 m
Dimensions au trait carré : H. 0,128 m ; L. 0,086 m
Dimensions au coup de planche : H. 0,131 m ; L. 0,089 m
Matière et technique
Empreinte en soufre. Au-dessus du fronton, quatre anges portent des inscriptions 'ASSVMPTA. EST. MARIA.INCELVM GAVDET.EXERCITVS ANGELORVM'
Forme
cintrée dans le haut

Lieux et dates

Date de création / fabrication
Vers 1452

Données historiques

Historique de l'œuvre
Provenance : Collection de l'abbé Gori (vers 1750) ; vente Durazzo (1876)
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : Rothschild, baron Edmond de
Mode d’acquisition
don
Date d’acquisition
1935

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Réserve Edmond de Rothschild

Expositions

- Renaissance. Révolutions dans les arts en Europe, 1400-1530, Lens, Louvre-Lens, 12/12/2012 - 11/03/2013
- Les premiers ateliers italiens de la Renaissance. De Finiguerra à Botticelli, Paris, Musée du Louvre, 07/07/2011 - 03/10/2011
- Les incunables de la Collection Edmond de Rothschild du Musée du Louvre, Paris, Musée national de l'Orangerie des Tuileries, 16/03/1957
Dernière mise à jour le 05.07.2019
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances