Hercule et Déjanire

Numéro d’inventaire
19 Ni/ Recto
Anciens numéros d'inventaire :
ER 9890
Référence de l'inventaire manuscrit :
vol.9, p.13
Collection
Département des Arts graphiques
Collection Edmond de Rothschild
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
PEREGRINO DA CESENA (Actif vers 1490/1520)
Ecole bolonaise

description

Dénomination / Titre
Hercule et Déjanire
Type d'objet
Gravure
État de l'œuvre
Épreuve du 3e état
Description / Décor
Commentaire :
Cette épreuve est imprimée à l'encre bleutée. Trois autres épreuves sont conservées au British Museum, à la Bibliothèque Nationale de France (Ea 27 rés., p. 18. Cl. 96 A 75488). Une troisième vient de la collection Malaspina et est conservée aujourd'hui au Museo Civico de Pavie (A. Blum, 'Les nielles du Quattrocento' (Musée du Louvre, Cabinet d'estampes Edmond de Rothschild, Paris, Compagnie des Arts photomécaniques, 1950, p. 19, n°66).
G. Lambert, 'Les premières gravures italiennes. Quattrocento début du cinquecento', Bibliothèque nationale de France, Paris, 1999, p. 28, n°96.
Voir également Faietti et Oberhuber in 'Bologna e l'Umanesimo, p. 338, n°121.
Duchesne 253;
Passavant 27 ;
Dutuit 684

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Dimensions à la feuille : H. 0,054 m ; L. 0,035 m
Dimensions au trait carré : H. 0,048 m ; L. 0,031 m
Dimensions au coup de planche : H. 0,053 m ; L. 0,035 m
Matière et technique
Nielle sur papier. Le monogramme P barré figure en bas du trait carré au centre.

Données historiques

Historique de l'œuvre
Collection J. Durazzo, sa vente, Stuttgart, 10 mai 1872, n° 3005 ; Wilhelm Eduard Drugulin, sa vente, 25 juin 1874, n°558.
Epreuve montée sur un carton historique de la collection du baron E. de Rothschild.
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : Rothschild, baron Edmond de
Mode d’acquisition
don
Date d’acquisition
1935

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Réserve Edmond de Rothschild
Recueil : Nielles Tome I (7 Ni. à 22 Ni.)
L 2 LR
Dernière mise à jour le 06.09.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances