Le Soliman. Troisième acte

CALLOT Jacques, gravé par
Numéro d’inventaire
L 43 LR/432 Recto
Référence de l'inventaire manuscrit :
vol.9, p.3
Collection
Département des Arts graphiques
Collection Edmond de Rothschild
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
CALLOT Jacques (vers 1592-1635), gravé par
Ecole française

description

Dénomination / Titre
Le Soliman. Troisième acte
Type d'objet
Gravure
Description / Décor
Commentaire :
Cette estampe représente le troisième acte de la tragédie " Il Solimano" oeuvre du poète Prospero Bonarelli publiée à Florence par P. Cecconcelli en 1620. Pièce dédiée au grand duc de Toscane Côme II. La suite est composée de cinq estampes plus le frontispice. Le décor est le même pour les cinq actes : la ville d'Alep. La statue de la fontaine de droite imite celle de la statue existante près du Ponte Vecchio à Florence et qui représente un Bacchus du XVIe siècle d'auteur inconnu. (J. Lieure 'Jacques Callot', Catalogue de l'œuvre gravé, Paris, Editions de la Gazette des Beaux-Arts, 1927, vol II, p. 17 et 18, n° 366.) La gravure de Orazio Scarabelli conservée aux Offices à Florence (Inv. 13292) présente des grandes similiitudes avec le décor de Callot. Elle fut probablement créée pour les spectacles donnés en 1589 pour le mariage de Ferdinand de Médicis avec Christine de Lorraine. (S. Mamome, 'L'oeil théatral de Jacques Callot', in actes de colloque 'Jacques Callot 1592-1635', 1992.)
Description de l'album :
Relié en demi-maroquin rouge à coins. Ex-libris du baron James Mayer de Rothschild sur le contreplat devant.
H : 00,475 m
L : 00,340 m
D : 00,045 m
Livre ouvert : 00,659 m

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,195 m ; L. 0,275 m
Matière et technique
Eau-forte et rehauts de burin. Estampe probablement numérotée en bas à gauche avec le chiffre 3 mais il existe une lacune sur le papier à cet endroit. En bas à droite : "Iac. Callot F." Les abréviations des noms de chaque personnage apparaissent au-dessous d'eux : 'Ad.' (Adrasto); 'Mus.' (Mustafa) et 'Or.' (Ormusse).

Données historiques

Historique de l'œuvre
Provenance : Meaume, Loizelet Signé au verso à la plume et encre brune : 'P. Mariette 1668'. Acquis par James Mayer de Rothschild en 1856; legs à Edmond James de Rothschild; don au musée du Louvre en 1935.
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : Rothschild, baron Edmond de
Mode d’acquisition
don
Date d’acquisition
1935

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Réserve Edmond de Rothschild
Recueil : Callot Jacques -3-
L 43 LR
Folio 15
rapporté au recto
Dernière mise à jour le 29.08.2020
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances