Les Fantaisies : Les deux seigneurs polonais avec des sabres encadrant une dame au grand manteau

1635
CALLOT Jacques, gravé par
Numéro d’inventaire
L 45 LR/946 Recto
Collection
Département des Arts graphiques
Collection Edmond de Rothschild
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
CALLOT Jacques (vers 1592-1635), gravé par
Ecole française

description

Dénomination / Titre
Les Fantaisies : Les deux seigneurs polonais avec des sabres encadrant une dame au grand manteau
Type d'objet
Gravure
État de l'œuvre
Épreuve du 1er état
Description / Décor
Commentaire :
"Cette série de quatorze estampes dédiée à Jean-Louis de Bauffremont fut éditée en 1635 par Israël Henriet (1596-1661). Seigneurs de Sennecey, les Bauffremont occupèrent auprès d'Henri IV et de Louis XIII des postes de conseillers et d'ambassadeurs. Henriet dédia à Claude Charles, frère de Jean-Louis, les Exercices militaires où Callot développe également sur une feuille de très petites dimensions des variantes d'un même sujet sur un fond blanc. Ici, il s'agit d'une galerie de gentilshommes ou de soldats entourant des dames élégamment vêtues, suite interrompue par une estampe où trois femmes lourdement chargées semblent symboliser l'hommage rendu par Callot aux paysans. L'emploi du vernis dur donne un rendu des personnages extrêmement fin et léger, une qualité moins apparente sur les dessins préparatoires à la pierre noire (1). Pierre Jean Mariette, qui vit dans cette série « des modèles pour apprendre à dessiner », rapporte que « plusieurs personnes de qualité désirant apprendre cette sorte de travail à la plume s'adressèrent à Israël Henriet qui s'était excercé à dessiner [...] en coppiant des desseins de Callot qui etoit son amy » (2). Il est donc vraisemblable que les Fantaisies, ainsi que d'autres séries comme les Varie Figure, ont été abondamment copiées à travers l'enseignement d'Israël Henriet. Un dessin conservé à la Devonshire Collection, à Chatsworth, prouve qu'Henriet copia en contrepartie le trio de paysannes sur une feuille de plus grandes dimensions. Il reprit ensuite la composition de chaque femme individuellement (3). Après avoir lui-même « epousé la maniere » de Callot, il transmit les modèles à ses élèves, parmi lesquels Israël Silvestre, qui « en peu de temps [...] acquit une facilité de plume surprenante ». Un groupe d'estampes (nos 1223 à 1242), qu'Édouard Meaume regroupa sous le nom de François Noblesse ou d'autres disciples de Silvestre, permet de constater que certaines figures des Fantaisies furent aussi gravées à côté de personnages des Varie Figure, séparées par un simple trait vertical (4.) Comme l'ont signalé Griffiths et Chapman, ces estampes souvent signées Callot In. constituent le matériau qu'Israël Henriet, et probablement Israël Silvestre, utilisèrent à des fins pédagogiques (5). Elles témoignent de la continuité des modèles de Callot à travers plusieurs générations de peintres graveurs." Notes : 1. Ternois, 1962, nos 957 à 980. 2. Mariette, 1750, IV, fol. 312 et 313. 3. Jaffé, 2002, nos 1699 et 1701. 4. BnF, Estampes, tome II, copies d'après Callot. 5. Griffiths et Chapman, 2013, p. 273-293. Bibl. : : Lieure, 1927, III, nos 1372 à 1385, p. 82-85 ; Ternois, 1962, nos 957 à 980, p. 135-136 ; Choné, dans cat. exp. Nancy, 1992, nos 364 à 377, p. 290-292 ; Jaffé, 2002, p. 623, 624 ; Griffiths et Chapman, 2013, p. 273-293. (Victoria Fernandez in "La France vue du Grand Siècle" (Paris, musée du Louvre, 15 mars - 25 juin 2018), cat. sous la dir. de Bénédicte Gady & Juliette Trey, n°5).
Description de l'album :
Relié en demi-maroquin rouge à coins. Ex-libris du baron James Mayer de Rothschild sur le contreplat devant.
H : 00,475 m
L : 00,343 m
D : 00,050 m
Livre ouvert : 00,665 m

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Dimensions à la feuille : H. 0,06 m ; L. 0,085 m
Dimensions au coup de planche : H. 0,057 m ; L. 0,081 m
Matière et technique
Eau-forte. En bas de la composition figure l'excudit de Silvestre : 'Cum Priuile Reg. Israel excudit'
I/II

Lieux et dates

Date de création / fabrication
1635

Données historiques

Historique de l'œuvre
Acquis par James Mayer de Rothschild en 1856; legs à Edmond James de Rothschild; don au musée du Louvre en 1935.
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : Rothschild, baron Edmond de
Mode d’acquisition
don
Date d’acquisition
1935

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Réserve Edmond de Rothschild
Recueil : Callot Jacques -5-
L 45 LR
Folio 86
rapporté au recto

Expositions

- La France vue du Grand Siècle. Dessins d'Israël Silvestre (1621-1691), Paris, Musée du Louvre, 14/03/2018 - 25/06/2018
Dernière mise à jour le 29.08.2020
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances