Le Passage du Gué

Vers 1900
Numéro d’inventaire
11437 C
Collection
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
ARMAND-DURAND Charles (1831-1905)
Ecole française
gravé d'après GELLEE Claude

description

Dénomination / Titre
Le Passage du Gué
Type d'objet
Gravure
Description / Décor
Commentaire :
Charles Armand-Durand fut héliograveur et éditeur. Né à Cheny en 1831, il meurt à Paris en 1905. Pour la grande publication des "eaux-fortes de Claude Le Lorrain, reproduites et publiées par Armand-Durand", texte par Georges Duplessis (coédition de Paris Armand-Durand/Gazette des Beaux-Arts/Goupil & Cie/C.J. WAWRA à Vienne), quarante quatre héliogravures furent réalisées d'après les plus célèbres planches de Claude Gellée. "Le Passage du Gué" est la troisième de ces planches, photographiée d'après l'oeuvre originale qui était alors conservée dans la collection d'Edouard Meaume. Ainsi que l'expose l'auteur de l'ouvrage "On connaît trois états de cette planche. / 1. La planche ne porte aucune inscription dans la marge. On lit seulement à la droite du bas, sur le terrain, le nom de Claude Gellée fort en abrégé, et la date de 1634. (le chiffre 3 apparaît à l'envers.) C'est l'éta que nous donnons ici." remarqueble quant à ses qualités graphiques, cette héliograuvre complètera le corpus assez restraint des héliogravures du XIXème siècle dont une douzaine d'entres elles résultent de l'affectation à la Chalcographie du Louvre de pièces documentaires de la collection edmond de Rothschild.

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,137 m ; L. 0,194 m
Matière et technique
héliogravure

Lieux et dates

Date de création / fabrication
Vers 1900

Données historiques

Historique de l'œuvre
Donation anonyme, sans conditions particulières.
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : Anonyme
Mode d’acquisition
don
Date d’acquisition
2010

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Atelier de la chalcographie

Index

Techniques
Dernière mise à jour le 02.07.2019
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances