Nu debout

Numéro d’inventaire
RF 54814, Recto
Collection
Département des Arts graphiques
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures, collection du musée d'Orsay
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
BONNARD Pierre (1867-1947)
Ecole française

description

Dénomination / Titre
Nu debout
Type d'objet
Dessins

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,135 m ; L. 0,109 m
Matière et technique
Mine graphite et technique appuyée sur papier vélin

Données historiques

Historique de l'œuvre
Atelier de l'artiste jusqu'en 1947 (L.3887) - les sœurs Browers par succession en 1963 - don des sœurs Browers à André Levy-Despas en 1963 - legs d'André Lévy-Despas à son épouse Zeïneb Lévy-Despas en 1974 - legs de Zeïneb Marcie-Rivière à son époux Jean-Pierre Marcie-Rivière en 2010 - donation anonyme sous réserve d'usufruit au musée d'Orsay (Conseil scientifique de l'Etablissement public du musée d'Orsay et du musée de l'Orangerie du 6 septembre 2010, Commission des acquisitions de l'Etablissement public du musée d'Orsay et du musée de l'Orangerie du 8 septembre 2010, Conseil artistique des musées nationaux du 15 septembre 2010, Décision du Président de l'Etablissement public du musée d'Orsay et du musée de l'Orangerie du 15 septembre 2010, Arrêté d'autorisation d'acceptation de la donation du 21 janvier 2011, Conseil artistique des musées nationaux du 16 février 2011, Décision du Président de l'Etablissement public du musée d'Orsay et du musée de l'Orangerie du 17 mars 2011) - Fin de l'usufruit suite au décès de Jean-Pierre Marcie-Rivière le 6 janvier 2016
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : Marcie-Rivière, Zeïneb et Jean-Pierre
Mode d’acquisition
donation ou legs sous réserve d'usufruit
Date d’acquisition
2011

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Musée d'Orsay

Index

Personnes
Sujets

Expositions

- Bonnard/Vuillard. La donation Zeïneb et Jean-Pierre Marice-Rivière, Paris, Musée d'Orsay, 22/11/2016 - 02/04/2017
Dernière mise à jour le 06.09.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances