Jules César devant les sénateurs romains

WEIDITZ Hans II, gravé par
Numéro d’inventaire
L 37 LR/332 Verso
Référence de l'inventaire manuscrit :
vol.9, p.37
Collection
Département des Arts graphiques
Collection Edmond de Rothschild
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
WEIDITZ Hans II (documenté en 1500/1536), gravé par
Ecole allemande

description

Dénomination / Titre
Jules César devant les sénateurs romains
Type d'objet
Gravure
Description / Décor
Commentaire :
Ilustration pour [De officiis] Officia M.T.C. Ejn Bu[o]ch, So Marcus Tullius Cicero...Von den tugentsamen ämptern...in Latein geschriben". Ecrit par Marco Tullius Cicéron. Traduit à l'allemand et édité à Ausbourg en 1531.
Description de l'album :
Second recueil de l'oeuvre gravée sur bois d'Albrecht Dürer. Il contient 192 planches.
Relié en cuir de Russie au début du XIXe siècle pour le comte Moritz von Fries.
H : 00,662 m
L : 00,500 m
D : 00,075 m
Livre ouvert : 01,025 m

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,247 m ; L. 0,163 m
Matière et technique
Gravure sur bois.

Données historiques

Historique de l'œuvre
Abraham Ortelius - en 1589 à Jacques Collius Ortelius - William Six, sa vente, Amsterdam, 12 mai 1734, partie du n°23 - Pierre-Jean Mariette, sa vente Paris, 15 Novembre 1775- 30 janvier 1776 n°704 - Ch. L. de Saint-Yves, sa vente, Paris, 2 mai 1805 et j. suivants, p. 123 - comte Moritz von Fries, sa vente, Amsterdam, 21 juin 1824, p. 72, n°20 - baron Johan Gijsbert Verstolk van Soelen, sa vente, Amsterdam, 31 mars 1851, n° 1532 - Colnaghi - Henry Huth, sa vente, Londres, 4-6 juillet 1911, n°209 - baron Edmond de Rothschild.
Au verso, à la plume et à l'encre brune : "F. Rechberger 1806".
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : Rothschild, baron Edmond de
Mode d’acquisition
don
Date d’acquisition
1935

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Réserve Edmond de Rothschild
Recueil : Dürer Albrecht -4- (Ortelius 2)
L 37 LR
Folio 176
rapporté au recto
Dernière mise à jour le 14.07.2020
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances