RMN-Grand Palais (Musée du Louvre) - Michel Urtado
Autre  2015 Musée du Louvre - Photo Harry Bréjat
Autre  2015 Musée du Louvre - Photo Harry Bréjat
Autre  2015 Musée du Louvre - Photo Harry Bréjat
Autre  2015 Musée du Louvre - Photo Harry Bréjat
Autre  2015 Musée du Louvre - Photo Harry Bréjat
Autre  2015 Musée du Louvre - Photo Harry Bréjat
Autre RMN-Grand Palais (Musée du Louvre) - Michel Urtado
Autre RMN-Grand Palais (Musée du Louvre) - Michel Urtado
Autre RMN-Grand Palais (Musée du Louvre) - Michel Urtado
RMN-Grand Palais (Musée du Louvre) - Michel Urtado
 2015 Musée du Louvre - Photo Harry Bréjat
 2015 Musée du Louvre - Photo Harry Bréjat
 2015 Musée du Louvre - Photo Harry Bréjat
 2015 Musée du Louvre - Photo Harry Bréjat
 2015 Musée du Louvre - Photo Harry Bréjat
 2015 Musée du Louvre - Photo Harry Bréjat
RMN-Grand Palais (Musée du Louvre) - Michel Urtado
RMN-Grand Palais (Musée du Louvre) - Michel Urtado
RMN-Grand Palais (Musée du Louvre) - Michel Urtado

Promenade dans un parc ; rouleau et sa boîte pour visionner l'oeuvre

Numéro d’inventaire
RF 55317, Recto
Collection
Département des Arts graphiques
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
CARMONTELLE (1717-1806)
Ecole française

description

Dénomination / Titre
Promenade dans un parc ; rouleau et sa boîte pour visionner l'oeuvre
Panorama sur dix-sept feuilles
Type d'objet
Dessins
Description / Décor
Commentaire :
Créateur de jardins, organisateur de fêtes et de spectacles, portraitiste de l'aristocratie, Carmontelle fit quelques grands panoramas qu'il dénommait décors transparents animés, représentant des paysages peints sur papier de chine ou sur papier vélin transparent, faits pour être déroulés devant une source lumineuse ou une fenêtre, un commentaire oral accompagnait la représentation. Onze boîtes de rouleaux transparents sont dispersés lors de sa vente après décès (vente au domicile de l'artiste le 17 avril 1807) ; un manuscrit, daté de l'an III (1794-1795), intitulé Mémoires sur les tableaux transparents du citoyen Carmontelle l'an IIIe de la Liberté (bibliothèque de l'INHA, autographes, carton 8, fonds Doucet) explique les différentes étapes de la fabrication des transparents. Les premiers transparents connus de Carmontelle sont datés des dernières années du règne de Louis XVI, 1783 et 1787, puis de la période révolutionnaire, 1790, 1792, 1795, 1798 et les derniers du Consulat et de l'Empire, 1800, 1801, 1803 et 1804. Leur sujet est identique : les campagnes d'Ile de France et les jardins pittoresques. Les lieux ne devaient toutefois pas être nécessairement identifiables. L'artiste les avait conçus comme des divertissements de salon, accompagnés de commentaire, d'anecdotes ou de musique. La plupart des transparents ont été découpés, quatre sont plus ou moins conservés dans leur intégralité, l'un très fragmentaire au musée Condé à Chantilly (Paysages de l'île de France, 1936.3.1, ancienne collection Gabriel Dessus, H. 0,485 ; L. 1,26 m ) ; l'autre beaucoup plus grand au musée de l'Ile de France, Sceaux (Les Quatre Saisons, 1798, H. 0,50 m ; L. 42,00 m, filigrane J. Whatman, boîte ancienne sans être d'origine, legs Caze en 1982, bien que doublé à la demande du précédent propriétaire d'une soie beige, il a subi d'importantes pertes de matière et a été restauré en 2002-2003, L. 42,00 m) ; le troisième est au J. P Getty Museum (Jardin pittoresque, 96.GC.20, H. 0,473 m ; L. 3,70 m, filigrane J. Whatman) ; le quatrième au musée du Louvre.
Louis Carrogis, dit Louis de Carmontelle, Mémoire sur les tableaux transparents du Citoyen Carmontelle L'an 3e de la liberté, Paris, bibliothèque de l'Institut national d'histoire de l'art, VP RES 1807 / 3.
Jacques Gabriel Huquier, Lettre sur l'exposition des tableaux au Louvre. Avec des notes historiques, Paris, 1753, p. 49-50.
Abbé Jean Bernard Le Blanc, Observations sur les ouvrages de MM. de l'Académie de peinture et de sculpture, exposés au Sallon du Louvre, en l'année 1753, et sur quelques écrits qui ont rapport à la peinture. A Monsieur le Président de B***, 1753, p. 45-47.
Louis Carrogis, dit Louis de Carmontelle, Jardins de Monceau, près de Paris, appartenant à S.A.S. Mgr le duc de Chartres, Paris, Delafosse et Maquelier, 1779
Friedrich Melchior von Grimm, Correspondance littéraire, philosophique et critique, adressée à un souverain d'Allemagne, depuis 1770 jusqu'en 1782, par le baron de Grimm et par Diderot, 5 tomes, Paris, 1812.
Proverbes et comédies posthumes de Carmontel, précédés d'une notice, par Madame la comtesse de Genlis, 3 tomes, Paris, 1825.
Auguste Jal, Dictionnaire critique de biographie et d'histoire, Paris, 1872.
François-Anatole Gruyer, Chantilly. Les portraits de Carmontelle, Paris, 1902.
Charles Oulmont, « Un gentilhomme artiste. Carmontelle d'après deux documents inédits », Gazette des beaux-arts, septembre 1908, p. 254-260.
Pierre Francastel, « Les transparents de Carmontelle », L'Illustration, n° 4511, 17 août 1929, p. 159.
Friedrich Melchior von Grimm , Correspondance littéraire, philosophique et critique de Grimm et de Diderot depuis 1753 jusqu'en 1790, 16 tomes, Paris, 1829-1831.
Louis Vauxcelles, Louis de Carmontelle, lecteur du duc d'Orléans (1717-1806). Dessins, aquarelles, gouaches, décors transparents animés, manuscrits, estampes, cat. exp., Paris, galerie André Weil, 14-28 novembre 1933.
Marcel Roux, Bibliothèque nationale. Département des estampes. Inventaire du fonds français. Graveurs du xviiie siècle, tome sixième, Damontot - Denon, Paris, 1949.
Georges Poisson, « Un transparent de Carmontelle », Bulletin de la Société de l'histoire de l'art français, année 1984, 1986, p. 169-175.
Christian Michel, Charles Nicolas Cochin et l'art des Lumières, École française de Rome, Palais Farnèse, Rome, 1993.
Laurence Châtel de Brancion, Carmontelle au jardin des illusions, éditions Monelle Hayot, Saint-Rémy-en-l'Eau, 2003.
Christine Benoit, Geneviève Lagardère et Antonio Mirabile, « Les Quatre Saisons de Carmontelle. Restauration d'un transparent du musée de l'Île-de-France à Sceaux », Techné, n° 22, 2005, p. 70-73.
Laurence Châtel de Brancion, Carmontelle's Landscape Transparencies: Cinema of the Enlightenment, Los Angeles, 2008.
Geneviève Lagardère et Gérard Rousset-Charny (dir.), Les Quatre Saisons de Carmontelle. Divertissement et illusions au siècle des Lumières, cat. exp., Sceaux, musée de l'Ile-de-France, 17 avril - 18 août 2008.
Xavier Salmon, « Une invitation à la promenade avec Carmontelle », Grande Galerie. Le Journal du Louvre, n° 35, mars-mai 2016, p. 28-29.
Xavier Salmon, Louis Carrogis, dit Carmontelle : le Transparent des campagnes de France, Paris, Louvre éditions, Somogy éditions d'art, 2018, Collection Solo, n° 69.
Philippe Gaboriau, 'Nos mécènes font partie de la famille du Louvre' in Grande Galerie, hiver 2019 - 2020, n°50, pp. 16-17, repr.

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,58 m ; L. 9,8 m
Matière et technique
Gouache, aquarelle, plume et encre sur dix-sept feuilles de papier Whatman formant un rouleau. Filigrane J. Whatman. Boîte à visionner.

Données historiques

Historique de l'œuvre
Probablement vente après décès au domicile de l'artiste, Carmontelle, le 17 avril 1807, lot de onze boîtes de rouleaux transparents - Collection particulière, France - Acquis de la S.V.V. Bernard d'Anjou, représentée par Bernard d'Anjou, Hôtel des ventes des Carmes, 20 rue de la Croix de Fer, Rouen, au prix de 350 000 euros . Commission du 4 novembre 2015. Conseil artistique du 12 novembre 2015 Décision du président-directeur du 12 novembre 2015.
Mode d’acquisition
achat
Date d’acquisition
2015

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Réserve des grands albums

Expositions

- Trésors nationaux, Lens, Louvre-Lens, 27/06/2018 - 30/09/2018
Dernière mise à jour le 25.05.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances