© RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Daniel Arnaudet
© RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Daniel Arnaudet
© RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Daniel Arnaudet
© RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Daniel Arnaudet

Coupe en forme de coquille

900 / 1829 (Xe siècle (?) ; XIe siècle (?))
Lieu de création : Byzance (gemme) ; Occident (monture)
MR 125
Département des Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
Actuellement visible au Louvre
Salle 501
Aile Richelieu, Niveau 1
Inventory number
Numéro principal : MR 125
Artist/maker / School / Artistic centre
Anonyme (pierre)
Loque Antoine-Louis-Joseph (monture)

Description

Object name/Title
Titre : Coupe en forme de coquille
Type of object
gemme(s) de la couronne
Description/Features
La coupe brun et jaune a été réalisée à partir d'une sardoine ou d'une agate, teinte pour imiter la sardoine. Epaisse elle offre un contour et une hauteur irreguliers ainsi qu'un fond concave. Bosselée à l'intérieur, la coupe présente à l'extérieur de nombreux défauts et des traces creuses de coups d'outils destinés à les éliminer. Un trou de 5 mm de diamètre traverse à l'horizontal la partie postérieure, percé anciennement pour la fixation d'une monture. Sous la coquille a été ménagé à la période moderne un tenon destiné aussi à rapporter un pied d'orfèvrerie.
Le pied combine un noeud en or repoussé, orné de 30 rubis d'Orient en remploi datés peut-être du XVIIIème siècle, et un pied à balustre en argent doré, dont le décor imite celui du noeud, portant la poinçon d'Antoine-Louis-Joseph Loque.
Inscriptions
Poinçon :
1er titre, argent, Paris, 1819-1838 (tête de vieillard) ; grosse garantie, argent, Paris, 1819-1838 (tête de Cérès) ; maître, Antoine-Louis-Joseph Loque (L. Loque, une balance en haut et une étoile en bas).

Physical characteristics

Dimensions
Hauteur : 14,8 cm (totale) ; Hauteur : 7,7 cm (coquille) ; Largeur : 16 cm ; Profondeur : 11 cm ; Epaisseur : 0,6 cm (moyenne)
Materials and techniques
Matériau/Technique : Coupe : sardoine ou agate teinte imitant la sardoine (taches et veines jaunes sur fond brun), Monture : or, argent doré, trente rubis d'Orient
Matériau : sardoine (?)
Matériau : agate (?) (teinte imitant la sardoine)
Matériau : or
Matériau : vermeil = argent doré
Matériau : rubis

Places and dates

Date
Epoque / période : dynastie Macédoniens (867-1057) (Byzance->époque byzantine (457-1453))

Date de création/fabrication : 900 - 1100 (gemme) et vers 1827 - 1829 (pied balustre)
Place of origin
Byzance (gemme) ; Occident (monture)

History

Collector / Previous owner / Commissioner / Archaeologist / Dedicatee
Louis XIV, roi de France (entré entre 1684 et 1701)
Acquisition details
ancienne collection royale/de la Couronne
Acquisition date
date : 1796 (Délivé aux commissaires du Muséum le 9 fructidor an IV (29 août 1796))
Owned by
Etat
Held by
Musée du Louvre, Département des Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes

Location of object

Current location
Richelieu, [OArt] Salle 501 - Charlemagne, Vitrine 9 Reliquaire Vraie Croix Martin Le Roy

Bibliography

- L'histoire d'Istanbul [ From Byzantion to Istanbul. 8000 years of a Capital], cat. exp. (Istanbul (Turquie), Sakip Sabanci museum, 5 juin - 4 septembre 2010), Istanbul, 2010, p. 235, fig. 245, cat. 245, p. 474
- Olçer, Nazan (dir.), De Byzance à Istanbul : un port pour deux continents, cat. exp. (Paris, galeries nationales du Grand-Palais, 10 octobre 2009-25 janvier 2010), Paris, RMN, 2009,
- Les Gemmes de la Couronne, cat. exp. (Paris, Musée du Louvre, 2001), Paris, RMN, 2001, n° 21
- Durand, Jannic (commissaire général) (dir.), Byzance : L'art byzantin dans les collections publiques françaises, cat. exp. (Paris, Musée du Louvre, 6 novembre 1992 - 1er février 1993), Paris, Réunion des musées nationaux, 1992, n° 210

Exhibition history

- De Byzance à Istanbul, Paris (France), Galeries nationales du Grand Palais, 10/10/2009 - 25/01/2010
- L'histoire d'Istanbul, Istanbul (Turquie), Sakip Sabanci museum, 04/06/2010 - 04/09/2010
Last updated on 06.12.2022
The contents of this entry do not necessarily take account of the latest data.