Pompe funèbre en l'honneur de Simoneau, maire d'Etampes (3 juin 1792)

vers 1792
En dépôt Musée Carnavalet, Paris
Inventory number
RF 6224, Recto
Catalog number:
Inv. français, t. XIII B 2035
Handwritten inventory reference:
vol.21, p.206
Collection
Département des Arts graphiques
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
Artist/maker / School / Artistic centre
Prieur, Jean-Louis (entre 1732 et 1736-1795)
Ecole française

Description

Object name/Title
Pompe funèbre en l'honneur de Simoneau, maire d'Etampes (3 juin 1792)
Type of object
Dessins
Description/Features
Commentaire :
'Dessiné pour le soixante et unième des 'Tableaux historiques de la Révolution française', gravé par Berthault (Paris, B.N.F., Estampes ; M. Roux, 'Bibliothèque nationale. Inventaire du Fonds français. Graveurs du dix-huitième siècle', t. II, 1933, n° 261 ; état définitif avec la lettre, six épreuves). Jacques Guillaume Simoneau, maire d'Etampes, refuse d'appliquer la taxation sur le marché de la ville. Il est massacré le 3 mars 1782 comme complice des accapareurs. L'Assemblée législative le présente comme martyr de la liberté économique. La pompe funèbre est organisée par l'architecte Quatremère de Quincy. Le cortège se dirige par les grands boulevards de la Bastille au Champ-de-Mars. Prieur dessine l'instant où le cortège passe devant l'église de la Madeleine alors en construction sur les dessins de Contant d'Ivry.' (M. Pinault Sorensen, Musée du Louvre, Cabinet des dessins - Inventaire Général des dessins français, Lettre P, Paris, 1997, R.M.N., n° 2035, p. 541.)

Physical characteristics

Dimensions
H. 0,219 m ; L. 0,285 m
Materials and techniques
Pierre noire, mine de plomb, estompe, plume et encre noire, pinceau et lavis gris. Trait d'encadrement à la mine de plomb.

Places and dates

Date
vers 1792

History

Object history
Acquis auprès de la veuve Prieur le 2 janvier 1802 (Procès-verbal de la 537e chambre du Conseil) par le Museum central des Arts ; Déposé au musée Carnavalet avec 64 autres dessins de Prieur, de deux peintures de Jean-Baptiste Martin et de deux grands dessins de le Chevalier de Lespinasse représentant une vue panoramique de Paris, par arrêté du 3 août 1934 en échange de la statuette équestre dite de Charlemagne provenant du trésor de la cathédrale de Metz.
Collector / Previous owner / Commissioner / Archaeologist / Dedicatee
Dernière provenance : Prieur, Mme veuve
Acquisition details
achat
Acquisition date
1802
On long-term loan to
Paris, Musée Carnavalet

Location of object

Current location
dépôt
Paris, Musée Carnavalet
Last updated on 06.09.2021
The contents of this entry do not necessarily take account of the latest data.