figurine

-30 / 395 (époque romaine)
E 29767
Département des Antiquités égyptiennes
Actuellement visible au Louvre
Salle 180
Aile Denon, Niveau -1
Numéro d’inventaire
Numéro principal : E 29767

description

Dénomination / Titre
Dénomination : figurine
Description / Décor
Harpocrate (assis, doigt à la bouche, nu, double bourgeon, double plume, disque solaire, mèche de l'enfance)

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 15,1 cm ; Largeur : 3,9 cm
Matière et technique
Matériau : terre cuite
Technique : ronde-bosse, moulage, peinture (traces de peinture blanche)

Lieux et dates

Date de création / fabrication
époque romaine (attribution d'après style) (-30 - 395)

Données historiques

Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Musée Guimet (Institution / Musée)
Mode d’acquisition
attribué au Louvre
Date d’acquisition
date de l'inscription sur l'inventaire : 1948
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Antiquités égyptiennes

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Denon, [OMER] Salle 180 - Statues et mobilier du culte, Vitrine 22 Processions et fêtes

Bibliographie

- Ballet, Pascale ; Galliano, Geneviève, « Les isiaques et la petite plastique dans l’Égypte hellénistique et romaine », dans Bricault, Laurent ; Versluys, Miguel John (dir.), Isis on the Nile. Egyptian Gods in Hellenistic and Roman Egypt : Proceedings of the IVth International Conference of Isis Studies, Liège, November 27-29 2008, Leiden, Brill, 2010, p. 197-220, p. 202 n. 33
- Budde, Dagmar, « "Die den Himmel durschsticht und sich mit den Sternen vereint". Zur Bedeutung und Funktion der Doppelfederkrone in der Götterikonographie », Studien zur Altägyptischen Kultur (SAK), 30, 2002, p. 57-102, p. 90 n. 14
- Dunand, Françoise, Catalogue des terres cuites gréco-romaines d'Égypte, [Musée du Louvre, Paris. Département des Antiquités égyptiennes.], Paris, Réunion des musées nationaux, 1990, p. 99-100, ill. 224 p. 99, n° 224
Dernière mise à jour le 17.03.2022
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances