face, recto, avers, avant © 2015 Musée du Louvre / Antiquités égyptiennes
dos, verso, revers, arrière © 2015 Musée du Louvre / Antiquités égyptiennes
© 2015 Musée du Louvre / Antiquités égyptiennes
© 2015 Musée du Louvre / Antiquités égyptiennes

figurine d'Harpocrate à l'oie

-30 / 395 (époque romaine)
E 20601 ; MG 3102
Département des Antiquités égyptiennes
Numéro d’inventaire
Numéro principal : E 20601
Numéro d'entrée : MG 3102

description

Dénomination / Titre
Dénomination : figurine d'Harpocrate à l'oie
Description / Décor
Harpocrate (demi nu, draperie, tenant, grappe de raisin, chevauchant) ; oie ; Eros (?)

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 11,5 cm ; Largeur : 6,9 cm ; Profondeur : 4,6 cm
Matière et technique
Matériau : terre cuite
Technique : moulage, ronde-bosse
Couleur : brun

Lieux et dates

Date de création / fabrication
époque romaine (attribution d'après style) (-30 - 395)

Données historiques

Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Musée Guimet (Institution / Musée)
Mode d’acquisition
attribué au Louvre
Date d’acquisition
date de l'inscription sur l'inventaire : 1948
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Antiquités égyptiennes

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
non exposé

Bibliographie

- Boutantin, Céline, Terres cuites et culte domestique : bestiaire de l’Egypte gréco-romaine. Religions in the Graeco-Roman world 179, Leyde ; Boston, Brill, 2014, p. 229 note 81 ; 446 note 3 ; 447 note 9
- Rondot, Vincent, Derniers visages des dieux d’Egypte : iconographies, panthéons et cultes dans le Fayoum hellénisé des IIe-IIIe siècles de notre ère, Paris, Louvre éditions ; Presses de l'université Paris-Sorbonne, (Passé Présent), 2013, p. 247 note 43
- Dunand, Françoise, Catalogue des terres cuites gréco-romaines d'Égypte, [Musée du Louvre, Paris. Département des Antiquités égyptiennes], Paris, Réunion des musées nationaux, 1990, p. 89, ill. 189 p. 89, n° 189
Dernière mise à jour le 17.01.2023
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances