© 2003 Musée du Louvre / Christian Décamps
vue d'ensemble ; face, recto, avers, avant © 2014 Musée du Louvre / Antiquités égyptiennes
© 2003 Musée du Louvre / Christian Décamps
© 2014 Musée du Louvre / Antiquités égyptiennes

contrepoids de collier ; égide et contrepoids de collier rabattu

-664 / -332 (Basse Époque)
Lieu de provenance : Sérapéum = Sérapéum de Memphis (Saqqara->Saqqara-Nord) (?)

AF 13688
Département des Antiquités égyptiennes
Actuellement visible au Louvre
Salle 643
Aile Sully, Niveau 1
Numéro d’inventaire
Numéro principal : AF 13688

description

Dénomination / Titre
Dénomination : contrepoids de collier ; égide et contrepoids de collier rabattu
Description / Décor
emblème d'Hathor (flanqué de) ; uraeus (2, dressé, couronne rouge, couronne blanche) ; papyrus (bélière percée au sommet)

Décor : au recto ; en haut ; scène d'adoration ; homme (debout, adorant) ; déesse (debout, cornes disquées)
au verso ; en haut ; déesse (accroupi, linceul, cornes disquées)
au recto ; au verso ; en bas ; Hathor (vache, debout, dans, fourré de papyrus)
Inscriptions
Écriture :
hiéroglyphique
Nature du texte :
nom

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 17,3 cm ; Largeur : 5,7 cm
Matière et technique
Matériau : alliage cuivreux
Matériau secondaire : or
Technique : dorure, gravure, relief découpé

Lieux et dates

Date de création / fabrication
Basse Époque (attribution d'après style) (-664 - -332)
Lieu de provenance
Sérapéum = Sérapéum de Memphis (Saqqara->Saqqara-Nord) (?)

Données historiques

Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Antiquités égyptiennes

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Sully, [AE] Salle 643 - De l'an mille à la première domination perse, Vitrine 15

Bibliographie

- Barguet, Paul, « L'origine et la signification du contrepoids du collier-menat », Bulletin de l'Institut français d'archéologie orientale (BIFAO), 52, 1952, p. 103-111, Disponible sur : ifao.egnet.net/bifao/52/4 , p. 104, fig. 2 p. 104
Dernière mise à jour le 09.06.2022
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances