© 2003 Musée du Louvre / Christian Décamps
© 2003 Musée du Louvre / Christian Décamps
© 2003 Musée du Louvre / Christian Décamps
© 2003 Musée du Louvre / Christian Décamps

figurine

-664 / -332 (Basse Époque)
E 17114
Département des Antiquités égyptiennes
Actuellement visible au Louvre
Salle 334
Aile Sully, Niveau 0
Numéro d’inventaire
Numéro principal : E 17114

description

Dénomination / Titre
Dénomination : figurine
Description / Décor
femme (debout, bras ballants, robe, collier, ?) ; déesse (?)

Etat de l'oeuvre : tête manquante
Inscriptions
Écriture :
hiéroglyphique
Nature du texte :
nom
titre
Noms et titres
Ouahibrê (servante du dieu de Neith, ?, serviteur du dieu de Ouahibrê juste de voix, ?) (servante du dieu de Ouahibrê ?)

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 8 cm ; Largeur : 2,1 cm
Matière et technique
Matériau : argent
Matériau secondaire : électrum
Technique : placage, ronde-bosse

Lieux et dates

Date de création / fabrication
Basse Époque (attribution d'après style) (-664 - -332)

Données historiques

Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Kalebdjian, Hagob et Garbis (Antiquaire / Marchand d'art)
Mode d’acquisition
achat
Date d’acquisition
date de comité/commission : 02/11/1944
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Antiquités égyptiennes

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Sully, [AE] Salle 334 - Matériaux et techniques, Vitrine 2

Bibliographie

- Malek, Jaromir, Topographical Bibliography of Ancient Egyptian Hieroglyphic Texts, Reliefs, and Paintings, 8.2, Objects of Provenance not known. Private Statues (Dynasty XVIII to the Roman Period). Statues of Deities, Oxford, Griffith Institute, Ashmolean Museum, 1999, p. 929, n° 801-775-910
- Ziegler, Christiane, « Jalons pour une histoire de l'art égyptien : la statuaire de métal au musée du Louvre », Revue du Louvre. La revue des musées de France, 1, 1996, p. 29-38, p. 32, note 40 p. 38, fig. 9 p. 34
Dernière mise à jour le 30.07.2020
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances