figurine

-30 / 395 (époque romaine)
N 5250
Département des Antiquités égyptiennes
Numéro d’inventaire
Numéro principal : N 5250

description

Dénomination / Titre
Dénomination : figurine
Description / Décor
femme (demi nu, assis genou relevé, anglaises, tenant, pot) ; Béset (?)

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 18,5 cm ; Largeur : 10,5 cm ; Profondeur : 5 cm
Matière et technique
Matériau : terre cuite
Technique : moulage, peinture
Couleur : blanc

Lieux et dates

Date de création / fabrication
époque romaine (attribution d'après style) (-30 - 395)

Données historiques

Date d’acquisition
date de l'inscription sur l'inventaire : 16/02/1857 (au plus tard)
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Antiquités égyptiennes

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
non exposé

Bibliographie

- Györy, Hedvig, « Veränderungen im Kult des Harpokrates: Harpokrates mit dem Topf », dans Budde, Dagmar ; Sandri, Sandra ; Verhoeven, Ursula (dir.), Kindgötter im Ägypten der griechisch-römischen Zeit: Zeugnisse aus Stadt und Tempel als Spiegel des interkulturellen Kontakts, Louvain, Peeters, (Orientalia Lovaniensia Analecta (OLA) ; 128), 2003, p. 165-194, p. 186 note 93
- Portraits de l'Égypte romaine, cat. exp. (Paris, Musée du Louvre, 05/10/1998 - 04/01/1999), Paris, Réunion des musées nationaux, 1998, p. 151, 156, ill. p. 156, n° 101
- Malaise, Michel, « Questions d'iconographie Harpocratique soulevées par des terres cuites d'Égypte gréco-romaine », dans Berger, Catherine ; Clerc, Gisèle ; Grimal, Nicolas (dir.), Hommages à Jean Leclant, 3, Études isiaques, Le Caire, Institut français d'archéologie orientale (IFAO), (Bibliothèque d'Étude (BdE) ; 106/3), 1994, p. 373-383, p. 380 note 40
- Dunand, Françoise, Catalogue des terres cuites gréco-romaines d'Égypte, [Musée du Louvre, Paris. Département des Antiquités égyptiennes.], Paris, Réunion des musées nationaux, 1990, p. 107, ill. 247 p. 107, n° 247
Dernière mise à jour le 24.09.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances