stèle cintrée

Date de création/fabrication : XXVIe dynastie (attribution d'après style) (-664 - -525)
Lieu de découverte : petits souterrains (Sérapéum = Sérapéum de Memphis->Saqqara-Nord->Saqqara) (Extrémité sud)
Numéro d’inventaire
Numéro principal : N 421 582
Autre numéro d'inventaire : IM 3729

description

Dénomination / Titre
Dénomination : stèle cintrée
Description / Décor
Décor : Apis (taureau, debout, disque solaire à uraeus, flanqué de) ; homme (2, debout, bras droit levé)
Etat de l'oeuvre : incomplet
Inscriptions
Écriture :
hiéroglyphique
Nature du texte :
nom
titre
Noms et titres
Iymhetep (père du dieu de Ha) ; Diptahiaout ; Psametiksaneith (prêtre-sem, père du dieu, compagnon de Ha) ; Psametik ; Heker (maîtresse de maison) ; Tchanefer ; Tachasbastet (?, maîtresse de maison) ; Setchairetbin (maîtresse de maison)

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 19,5 cm ; Largeur : 14,5 cm ; Epaisseur : 3 cm
Matière et technique
Matériau : calcaire
Technique : peinture = peint
Couleur : noir

Lieux et dates

Date de création / fabrication
XXVIe dynastie (attribution d'après style) (-664 - -525)
Lieu de découverte
petits souterrains (Sérapéum = Sérapéum de Memphis->Saqqara-Nord->Saqqara) (Extrémité sud)

Données historiques

Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Mode d’acquisition
partage après fouilles
Date d’acquisition
date de l'inscription sur l'inventaire : 1852

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
non exposé

Bibliographie

- Porter, Bertha ; Moss, Rosalind L.B., Topographical Bibliography of Ancient Egyptian Hieroglyphic Texts, Reliefs, and Paintings, 3.2, Memphis. Saqqâra to Dahshûr, Oxford, Griffith Institute, Ashmolean Museum, 1979, p. 813
- Vercoutter, Jean, Textes biographiques du Sérapéum de Memphis. Contribution à l'étude des stèles votives du Sérapéum, Paris, Librairie ancienne Honoré Champion, (Bibliothèque de l'École des Hautes Études IVe section (Sciences historiques et philologiques) ; 316), 1962, p. 20 note 2
Dernière mise à jour le 02.03.2020
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances