© 1999 Musée du Louvre / Georges Poncet
© 2012 Musée du Louvre / Antiquités égyptiennes
© 1999 Musée du Louvre / Georges Poncet
© 2012 Musée du Louvre / Antiquités égyptiennes

figurine ; vase plastique

395 / 641 (époque byzantine)
Lieu de découverte : Coptos = Qouft (d'Assiout à Thèbes->rive est d'Assiout à Thèbes)
E 27426
Département des Antiquités égyptiennes
Numéro d’inventaire
Numéro principal : E 27426

description

Dénomination / Titre
Dénomination : figurine ; vase plastique
Description / Décor
chameau bâté ; dromadaire

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 11,2 cm ; Largeur : 15 cm ; Profondeur : 3,5 cm
Matière et technique
Matériau : terre cuite
Technique : modelage (?), peinture, peinture (pigments noirs, blanc ocré, orangé)
Couleur : noir (peinture)

Lieux et dates

Date de création / fabrication
époque byzantine (attribution d'après style) (395 - 641)
Lieu de découverte
Coptos = Qouft (d'Assiout à Thèbes->rive est d'Assiout à Thèbes)

Données historiques

Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Haneuse (Collectionneur)
Mode d’acquisition
achat
Date d’acquisition
date de comité/commission : 13/11/1986
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Antiquités égyptiennes

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
non exposé

Bibliographie

- Coptos, l'Egypte antique aux portes du désert, cat. exp. (Lyon, musée des Beaux-Arts, 3 février 2000-7 mai 2000), Lyon / Paris, Musée des Beaux-Arts de Lyon / Réunion des musées nationaux, 2000, p. 171, ill. p. 171, n° 131
- Rutschowscaya, Marie-Hélène (dir.) ; Bénazeth, Dominique (dir.) (dir.), L'art copte en Egypte : 2000 ans de christianisme, cat. exp. (Paris, Institut du monde arabe, 15/05/2000-03/09/2000 ; Cap d'Agde, musée de l'Ephèbe, 30/09/2000-07/01/2001), [Paris], Institut du monde arabe ; Gallimard, 2000, p. 196, ill. p. 196, n° 220

Expositions

- Coptos, l'Egypte antique aux portes du désert, Lyon (France), Musée des Beaux-Arts, 03/02/2000 - 07/05/2000
Dernière mise à jour le 09.04.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances