La Place Navone à Rome

Date de création/fabrication : XVIIIe siècle (1700 - 1800)
En dépôt : Musée des Beaux-Arts, Nantes
Numéro d’inventaire
Numéro principal : B 9
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Italie École de
Panini, Giovanni Paolo (Plaisance, 1691 - Rome, 1765)

Autres attributions :
Inventorié Comme : Canaletto (Antonio Canal, dit) dit aussi Canal, Antonio, (Venise, 1697 - Venise, 1768)

description

Dénomination / Titre
Titre : La Place Navone à Rome
Ancien titre : Vue de Venise (titre de l'inventaire)
Description / Décor

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 0,73 m ; Largeur : 0,98 m
Matière et technique
toile

Lieux et dates

Date de création / fabrication
XVIIIe siècle (1700 - 1800)

Données historiques

Historique de l'œuvre
Inscrit dans l'inventaire supplémentaire B de 1824, n° 9 : concédé au département du... décision du 27 mai 1819. Réinscrit dans l'inventaire MR de 1832, n° d'ordre 4886 : Concédé par décision du du 27 mai 1819 et livré au Ministère de l'Intérieur pour les Départements. Le B 9 doit correspondre au tableau de Pannini, La Place Navone à Rome malgré les différences d'attribution et de titre. En effet, la date de dépôt ainsi que l'ancienne attribution à Canaletto et surtout les dimensions semblent indiquer qu'il est question du même tableau (bien que le catalogue raisonné des peintures italiennes du musée des Beaux-Arts de Nantes donne un avis inverse). Il faudrait vérifier les n° portés au revers de l'oeuvre.
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Peintures

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Nantes (France), Musée des Beaux-Arts, salle d'exposition

Index

Catégorie

Bibliographie

- Sarrazin, Béatrice. Catalogue raisonné des peintures italiennes du musée des beaux-arts de Nantes. Paris, 1994. , p. : 365-366, fig. 394 couleurs, 394
- Courajod, Louis. Objets d'art concédés en jouissance par la Restauration. Nouvelles Archives de l'Art français, 1878, , p. : 379
Dernière mise à jour le 01.07.2016
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances