face, recto, avers, avant ; vue d'ensemble ; vue sans cadre © 2005 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Franck Raux
face, recto, avers, avant ; vue d'ensemble ; vue avec cadre © 1999 Musée du Louvre / Angèle Dequier
© 2005 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Franck Raux
© 1999 Musée du Louvre / Angèle Dequier

Adam et Ève près de l’arbre du Bien et du Mal

1675 / 1725 (Fin du XVIIe siècle - début du XVIIIè siècle)
INV 1939 ; MR 1099
Département des Peintures
Actuellement visible au Louvre
Salle 859
Aile Richelieu, Niveau 2
Numéro d’inventaire
Numéro principal : INV 1939
Autre numéro d'inventaire : MR 1099
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Werff, Pieter van der (Kralingen, 1665 - Rotterdam, 1722)
Werff, Adriaen van der (Kralingen, 1659 - Rotterdam, 1722), Copie d'après
Pays-Bas dit aussi Pays-Bas, , École de

description

Dénomination / Titre
Titre : Adam et Ève près de l’arbre du Bien et du Mal
Description / Décor
Sujet tiré de la Bible (Genèse, III, 1-7). Reprise littérale du groupe central du Jugement de Pâris d’Adriaen van der Werff, S.D. 1712, au musée de Dresde (détruit en 1945 ; Gaehtgens, n° 31), réutilisé ici pour illustrer le thème d’Adam et Ève : cette dernière vient de cueillir des fruits à l’arbre défendu, arbre explicitement chargé de fruits et visible ici à droite ; subsistent les colombes liées à l’histoire de Pâris et Vénus, tandis que le lézard est un emblème du mal. L’INV. 1939, travail d’un copiste aussi fidèle et doué, peut bien être de Pieter, le frère d’Adriaen, comme on le pensait déjà à la fin du XVIIIe s. (voir l’inscription du verso).
Inscriptions
Inscription :
Au verso, inscription de l’époque révolutionnaire indiquant le nom de « Pierre van der Werff », la provenance « prince Mont Barey, Émigré », et le choix de ce tableau effectué par Denon pour le musée.

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 0,45 m ; Hauteur avec accessoire : 0,63 m ; Largeur : 0,355 m ; Largeur avec accessoire : 0,54 m
Matière et technique
huile sur bois

Lieux et dates

Date de création / fabrication
Fin du XVIIe siècle - début du XVIIIè siècle (1675 - 1725)

Données historiques

Historique de l'œuvre
Prince de Montbarrey (1732-1796), ancien ministre de la Guerre (1777-1780), Paris ; saisi à la Révolution chez ce dernier, selon l’inscription du verso (voir supra), très probablement, selon J.-P. Samoyault (comm. orale, 2003), de la main de Lavallée, secrétaire du conseil d’administration du Musée central des Arts depuis 1797, puis secrétaire général du Musée Napoléon ; selon la même inscription, « extrait des tableaux vendus par le Département de la Seine et réservé pour le Musée central des Arts par le Citoyen Denon, Directeur Général », ce qui, d’après la terminologie utilisée ici, situe l’affaire entre novembre 1802 et juillet-août 1803 ; placé au palais de Saint-Cloud sous le Premier Empire, comme « Pierre Vander Werff » (cf. Meyer [1969], p. 264 : état de 1810).
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Mode d’acquisition
saisie révolutionnaire
Date d’acquisition
date : 1793
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Peintures

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Richelieu, [Peint] Salle 859 - Flandres, Hollande

Bibliographie

- Kientz, Guillaume, « "L'envers du tableau". Parcours à la découverte des revers de tableaux du musée du Louvre », du mercredi 2 au lundi 28 novembre 2011, 2011, p. 163, n° 10
- Foucart-Walter, Élisabeth (dir.), Foucart, Jacques, Catalogue des peintures flamandes et hollandaises du musée du Louvre, [Musée du Louvre, département des Peintures], Paris, Editions Gallimard / Musée du Louvre Editions, 2009, p. 296, ill. n&b
Dernière mise à jour le 11.09.2020
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances