face, recto, avers, avant ; vue d'ensemble ; vue sans cadre © 2011 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Stéphane Maréchalle
face, recto, avers, avant ; vue d'ensemble ; vue avec cadre © 2005 Musée du Louvre / Angèle Dequier
© 2011 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Stéphane Maréchalle
© 2005 Musée du Louvre / Angèle Dequier

Le mois de septembre. Voyageurs attaqués par des brigands

Date de création/fabrication : XVIIe siècle (1699)
Numéro d’inventaire
Numéro principal : INV 7136
Autre numéro d'inventaire : MR 2282
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Patel, Pierre Antoine dit aussi , Le Fils (Paris, 1646 - Paris, 1707)
France École de

description

Dénomination / Titre
Titre : Le mois de septembre. Voyageurs attaqués par des brigands
Description / Décor
Inscriptions
Signature :
S.D.b.d.: "SEPTEMBRE APPATEL 1699" ("AP" en monogramme)

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 0,45 m ; Hauteur avec accessoire : 0,615 m ; Largeur : 0,65 m ; Largeur avec accessoire : 0,83 m
Matière et technique
huile sur toile

Lieux et dates

Date de création / fabrication
XVIIe siècle (1699)

Données historiques

Historique de l'œuvre
Faisait partie d'une suite de douze tableaux représentant les mois de l'année. Cf. INV. 7133. Provient du salon du couvent de Saint-Louis la Culture, ancienne maison des Jésuites, à Paris. Saisi à la Révolution. Déposé au château de Maisons-Lafitte de 1920 à 1939; déposé à l'hôtel Matignon en 1944; au Louvre en 1949; déposé à Maisons-Lafitte de 1949 à 1989; rentré au Louvre en 1989.
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Paris, Saint-Louis la Culture (maison professe des Jésuites)
Mode d’acquisition
saisie révolutionnaire
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Peintures

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
non exposé

Bibliographie

- Coural, Nathalie, Les Patel. Pierre Patel (1605-1676) et ses fils: Le paysage de ruines à Paris au XVIIe siècle, Paris, Arthena, 2001, p. 230, n&b, PAP 46
Dernière mise à jour le 08.06.2018
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances