face, recto, avers, avant ; vue d'ensemble ; vue sans cadre © 2005 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Jean-Gilles Berizzi
face, recto, avers, avant ; vue d'ensemble ; vue avec cadre © 2005 Musée du Louvre / Angèle Dequier
face, recto, avers, avant ; vue d'ensemble ; vue avec cadre © 2005 Musée du Louvre / Angèle Dequier
face, recto, avers, avant ; détail © 2005 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Jean-Gilles Berizzi
© 2005 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Jean-Gilles Berizzi
© 2005 Musée du Louvre / Angèle Dequier
© 2005 Musée du Louvre / Angèle Dequier
© 2005 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Jean-Gilles Berizzi

Portrait d'Antonio del Rio et ses fils (Martin, Antoine et Jérôme), avec la Résurrection du Christ à l'arrière-plan

Date de création/fabrication : 2e tiers du XVIe siècle (1535 - 1590)
Actuellement visible au Louvre
Salle 811
Aile Richelieu, Niveau 2
Numéro d’inventaire
Numéro principal : RF 216
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Key, Adriaen Thomasz. (Anvers ?, vers 1540/1545 - Anvers ?, peu après 1589)
Pays Bas École de

Autres attributions :
Ancienne Attribution : Mor van Dashorst, Anthonis dit aussi Moro, Antonio, (Utrecht, 1519 - Anvers, 1575)

description

Dénomination / Titre
Titre : Portrait d'Antonio del Rio et ses fils (Martin, Antoine et Jérôme), avec la Résurrection du Christ à l'arrière-plan
Description / Décor
Volet gauche – très probablement coupé à la partie supérieure (observation de Didier Martens, comm. écrite, 2007) – d’un retable peint (sans doute triptyque) dont le centre, aujourd’hui perdu, représentait la Pentecôte, le volet droit étant également au Louvre (R.F. 217). À l’arrière-plan, la partie inférieure de la Résurrection du Christ, réapparue lors d’une restauration en 1977-1979.

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 1,66 m ; Largeur : 0,82 m
Matière et technique
huile sur bois

Lieux et dates

Date de création / fabrication
2e tiers du XVIe siècle (1535 - 1590)

Données historiques

Historique de l'œuvre
Le commanditaire († 1586), riche marchand d’Anvers, conseiller de Philippe II puis chef du fisc royal pour le Portugal, seigneur de Cledael et d’Aertselaer, près d’Anvers, est identifié par ses armoiries et la mention du retable (avec son cartel mais sans nom d’auteur) dans une église de Burgos (cf. Ponz, 1772 et années suiv.). Les scènes religieuses du R.F. 216 et du R.F. 217, une rareté dans l’œuvre de Key, surtout connu comme portraitiste, sont dûment signalées dans le testament de Del Rio en 1584 (voir Hist.). L’absence de la figuration du Christ sur ce volet comme sur l’autre, hardiment interprétée par Jonckheere comme un signe de crypto-calvinisme n’est sans doute due qu’à une tardive mutilation des volets à partir de 1808-1809, date du démembrement du retable conservé intact jusque-là par legs de Del Rio dans une église conventuelle de Burgos, d’autant que le parcours ultra-espagnol de Del Rio est très peu compatible avec des idées protestantes. – L’attribution des volets à Adriaen Thomasz. (Winkler, Friedländer, Jonckheere) est tout à fait convaincante, par comparaison de style avec les volets du triptyque signé de 1576 (musée d’Anvers). – À dater assez tôt, vers 1569-1570, vu l’âge des enfants (l’aîné, Martin, naît en 1551) et du fait de l’installation du retable dans l’église d’Aertselaer.
Retable peut-être commandé à Willem Key peu avant son décès en 1568, mais de fait exécuté par Adriaen Thomasz., son ancien élève (mais non parent), pour orner l’église d’Aertselaer comme Antonio Del Rio le signale dans un testament en 1584 (mais sans donner de nom d’auteur), le retable étant mis en place en 1570 (cf. Vermant) ; transféré à cause des troubles protestants et anti-espagnols (l’église a été ruinée, précise le document de 1584), vers 1576-1580 à Lisbonne, où Del Rio refit carrière ; entreposé là en étant qualifié de très grand retable (testament de 1584) ; légué au couvent des Trinitaires de Burgos pour décorer la chapelle de la Résurrection (chapelle funéraire de la famille Del Rio) où il a dû parvenir après le décès de Del Rio en 1586 ; vu encore complet à la fin du XVIIIe s. ; placé toujours complet dans le dépôt aménagé depuis août 1808 par les autorités françaises de l’Empire dans le monastère de Saint-Jérôme à Burgos ; avant janvier 1809, les volets seuls – aux « portraits dans le style de Dürer » – furent prélevés par le général Jean-Claude Toussaint Darmagnac (1766-1855), baron d’Armagnac (après 1814) puis vicomte (après 1822), alors gouverneur militaire de la Vieille-Castille et de la province de Burgos, ce qui lui permit de saisir ou de se faire donner divers tableaux dans les églises de Burgos ; acquis (les deux volets) directement de ce dernier, peu avant sa mort, par le comte Tanneguy Duchâtel (1803-1867), ancien ministre de Louis-Philippe, acquisition qui dut se faire sur les conseils de Ludovic Vitet (voir Memling, R.F. 215) ; legs (avec l’autre volet, R.F. 217) de la veuve du comte Duchâtel sous réserve d’usufruit en faveur de ses enfants, Paris, 1878, comme portrait de Louis del Rio par Antonio Moro) ; renonciation immédiate de ces derniers à cet usufruit pour exposition dans une salle du musée portant leur nom.
Mode d’acquisition
legs sous réserve d'usufruit
Date d’acquisition
date : 1878
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Peintures

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Richelieu, [Peint] Salle 811 - Pays-Bas du Sud : Anvers, 1550-1580

Bibliographie

- Foucart-Walter, Élisabeth (dir.), Foucart, Jacques, Catalogue des peintures flamandes et hollandaises du musée du Louvre, [Musée du Louvre, département des Peintures], Paris, Editions Gallimard / Musée du Louvre Editions, 2009, p. 65, ill. n&b
- Jonckheere, Koenraad, Adrian Thomasz. Key (c. 1545-c. 1589). Portrait of a calvinist painter, Turnhout, Brepols, 2007, p. 38-40, 44, 51, n°A 101 a p. 121-123
- Vermant, Wilfried, « Tegenstelde politieke opvattingen in de 16e eeuw. Figuren van Europees formaat of Cleydeel I », Tijdschrift van de Heemkundige Kring Aertselaer, 19, 1999/4, 1999, p. 13-24, p. 27-38
- Estella, Margarita, « Noticias documentales sobre Moro, o Key (?) y sobre el Caravaggio », Archivo Español de Arte, n°275, 1996, p. 345-349, p. 345-346, 348
- Brejon de Lavergnée, Arnauld ; Foucart, Jacques ; Reynaud, Nicole, Catalogue sommaire illustré des peintures du musée du Louvre. I. Ecoles flamande et hollandaise, Paris, R.M.N., 1979, p. 80
- Exposition de 700 tableaux de toutes les écoles antérieurs à 1800 tirés des réserves du département des peintures, cat. exp. (Paris, Musée du Louvre, 1960), Paris, 1960, p. 36, n°110
- Friedländer, Max J., Die altniederländische Malerei, 13. Anthonis Mor und seine Zeitgenassen, Leyde, A.W. Sijthoff, 1936, p. 131
- Becker, Felix ; Thieme, Ulrich, Allgemeines Lexicon der Bildenden Künstler - von der Antike bis zur Gegenwart, 20, Leipzig, 1927, p. 228
- Ponz, Antonio, Viaje de España, IV, 1788, p. 85-86
Dernière mise à jour le 14.04.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances