face, recto, avers, avant ; vue d'ensemble ; vue sans cadre © 2012 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Michel Urtado
face, recto, avers, avant ; vue d'ensemble ; vue avec cadre © 2003 Musée du Louvre / Angèle Dequier
© 2012 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Michel Urtado
© 2003 Musée du Louvre / Angèle Dequier

La Cène

vers 1655
RF 2824
Département des Peintures
Actuellement visible au Louvre
Salle 912
Aile Sully, Niveau 2
Numéro d’inventaire
Numéro principal : RF 2824
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Le Nain, Mathieu (Laon, 1593/1607 - Paris, 1677)
France École de

description

Dénomination / Titre
Titre : La Cène
Description / Décor

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 0,91 m ; Hauteur avec accessoire : 1,13 m ; Largeur : 1,18 m ; Largeur avec accessoire : 1,38 m
Matière et technique
huile sur toile

Lieux et dates

Date de création / fabrication
Milieu du XVIIe siècle (vers 1655)

Données historiques

Historique de l'œuvre
Historique
Compagnie de Jésus ? ; vente Londres, Hobbs, 9-10 février 1764, no 75 ; Frederick Ponsonby (1758-1844), 3e comte de Bessborough, Bessborough House, Roehampton, 1801 ; sa vente, Christie’s Londres, 5-7 février 1801, no 59 ; John Rushout (1770-1859), 2e baron de Northwick, Parthenon Gallery, Thirlestane
House, Cheltenham (Gloucestershire) ; sa vente, Londres, Phillips, 11 août 1859, no 1115 ; John S. W. Sawbridge-Erle-Drax (1800-1887), Olanrigh Towers, Kent ; son neveu, Wanley E. Sawbridge- Erle-Drax († 1928) ; le fils de ce dernier, John C. W. Sawbridge-Erle-Drax ; sa vente, Christie’s Londres, 28 juin 1929, no 97 ; acquis par Percy Moore Turner (1877-1950), 1929 ; acquis de ce dernier, 1929.

Commentaire
À cause de l’intensité de l’expression, de la force du clair-obscur et du « grain de la matière », les noms de Caravage et de Vélasquez ont été évoqués à propos de La Cène. Dès 1801, lors de la vente Ponsonby, le rédacteur du catalogue écrit que « Le Nain » serait un élève de Caravage : « La dernière Cène ; une peinture bien conçue. – Le Nain était un élève du Caravage, il a été imprégné de sa technique, avec une richesse singulière dans le coloris. » Mais c’est à l’art de Vélasquez que Paul Jamot compare le tableau dans l’étude qu’il lui consacre après son entrée au Louvre, en 1929 : « Il faut aller jusqu’au peintre des peintres, Vélasquez, pour trouver un rendu aussi merveilleux, et en apparence facile, du grain de la matière et du galbe de la forme. » Jamot relève en effet dans La Cène un « étrange parallélisme avec l’art à la fois naturaliste et mystique de l’Espagne ». Cependant, en raison des faiblesses qu’il discerne dans l’exécution, « qui n’est pas à la hauteur de la conception », il attribue le tableau à la jeunesse de Louis Le Nain, le datant avant 1640 (cf. Jamot, 1930, p. 225). Puis, en 1956, dans le catalogue de
l’exposition « Il Seicento europeo », Charles Sterling propose, pour la première fois, une attribution à Mathieu, considérant qu’il pourrait s’agir d’une oeuvre de jeunesse (cf. Sterling, 1956, p. 165). Lors de la rétrospective consacrée aux frères Le Nain au Grand Palais, en 1978-1979, Jacques Thuillier place très justement la Cène au sein du « groupe de l’Adoration », ensemble de tableaux qu’il a réunis autour d’une Adoration des bergers, non localisée, apparue sur le marché de
l’art au cours des années 1950 (cf. Thuillier, 1978, no 62). La composition encombrée se déroulant en frise, le clair-obscur accentuant l’impression de bas-relief, la touche dense et chargée avec de petits accents clairs, ocres et rougeâtres correspondent aux oeuvres de Mathieu probablement exécutées au début des années 1650, comme La Vierge au verre de vin de Rennes ou l’Ecce homo de Reims. L’accumulation de personnages annonce les compositions les plus encombrées et les plus dynamiques des années 1660, comme L’Adoration des bergers et le Portement de Croix ou les Adorations des Mages d’Abbeville et de Meaux. C’est
pourquoi nous proposons une datation vers 1655. Les drapés mous, les têtes enflées par le haut, les petits rehauts clairs dans les chevelures séparées en petites mèches filandreuses sont caractéristiques de Mathieu. L’attitude du Christ est proche de celle des Pèlerins d’Emmaüs du Louvre (voir R.F. 1950-8) : Mathieu reprend de nouveau un modèle de Louis, mais sa figure est moins fine et vibrante. On reconnaît Judas, exactement au centre, qui se retourne vers le spectateur avec une grande intensité dans le regard. Il a la chevelure et la barbe rousses conformément à une tradition revivifiée par la Réforme catholique. Il tient la bourse, prix de sa trahison. L’expression intense du sujet pourrait être justifiée par une commande jésuite. Il est en effet fort possible que le tableau ait fait partie des biens vendus par la Compagnie après son expulsion de France en 1762 : en 1763, Charles Nicolas Cochin signale au surintendant des Bâtiments, le marquis de Marigny, des
tableaux vendus par les Jésuites au roi de Prusse et à « plusieurs anglais » (A.N., O1 1910, liasse 2, pièce 15). En 1764, on trouve une Cène par « Le
Nain » en vente publique à Londres avec la précision « acquis lors des ventes jésuites à Paris ». Le tableau du Louvre a été peint sur une double préparation : couche profonde orange pâle surmontée d’une couche beige clair au blanc de plomb.
Mode d’acquisition
achat
Date d’acquisition
date : 1929
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Peintures

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Sully, [Peint] Salle 912 - Georges de La Tour et Les frères Le Nain, Salle 912 - Les frères Le Nain

Bibliographie

- Milovanovic, Nicolas, Peintures françaises du XVIIe du musée du Louvre, Editions Gallimard / Musée du Louvre Editions, 2021, p. 133, ill.coul., n°275
- Le mystère Le Nain, cat. exp. (Lens, musée du Louvre-Lens, 22 mars - 26 juin 2017), Paris, LIENART/ Louvre-Lens, 2017, p. 284-287, coul., fig. 1 (détail), Cat. 49
- Salomon, Xavier F., « The Brothers Le Nain. Forth Worth and San Francisco », The Burlington Magazine, 158, 2016, août, p. 675-677, p. 677, n° 18
- Bossuet : miroir du Grand Siècle, cat. exp. (Meaux, Musée Bossuet, 3 avril au 1er août 2004), Paris, Phileas Fogg, 2004,
- Rosenberg, Pierre, Tout l'oeuvre peint des Le Nain, Les Classiques de l'Art, Paris, Flammarion, 1993, p. 87, 109, 122, Pl. XLII, p. 87 (n&b), n° 57
- Compin, Isabelle ; Roquebert, Anne, Catalogue sommaire illustré des peintures du musée du Louvre et du musée d'Orsay. IV. Ecole française, L-Z, Paris, R.M.N., 1986, p. 49, ill. n&b
- Les frères Le Nain, cat. exp. (Grand Palais, 3 octobre 1978 - 8 janvier 1979), Paris, 1978, n°62
- Compin, Isabelle ; Reynaud, Nicole ; Rosenberg, Pierre, Musée du Louvre. Catalogue illustré des peintures. Ecole française. XVIIe et XVIIIe siècles : I, A-L, Paris, Musées nationaux, 1974, p. 221, 282, fig. 475, n° 475
- Compin, Isabelle ; Reynaud, Nicole, Catalogue des peintures du musée du Louvre. I, Ecole française, Paris, R.M.N., 1972, p. 238
- Il Seicento Europeo : realismo, classicismo, barocco, 274, cat. exp. (Rome, Palazzo delle Esposizioni, décembre 1956 - janvier 1957), Roma, De Lucca, 1956, p. 165
- The Brothers Le Nain. Painters of seventeenth-century France, cat. exp. (Fort Worth, Kimbell Art Museum, 22/05-11/09/2016 / San Francisco, Fine Arts Museums, 08/10/2016-29/01/2017), San Francisco / New Haven, Fine Arts Museums / Yale University Press, 2016, p. 158, 160, 172-175, 371, 378, 380, p. 173 (coul.), p. 175 (détail), n° 18

Expositions

- Les frères Le Nain, San Francisco (Etats-Unis), Fine Arts Museums of San Francisco, 08/10/2016 - 29/01/2017, étape d'une exposition itinérante
- Les frères Le Nain, Laon (Externe, France), Musée d'Art et d'Archéologie, 18/07/1991 - 31/08/1991
- Pâques fleuries, Paris (France), Musée des Arts et Traditions Populaires, 07/03/1990 - 28/05/1990
- Les frères Le Nain, Fort Worth (Etats-Unis), Kimbell Art Museum, 22/05/2016 - 11/09/2016, étape d'une exposition itinérante
- Les frères Le Nain, Louvre-Lens, Salles d'expositions temporaires, 22/03/2017 - 26/06/2017, étape d'une exposition itinérante
- Bossuet, miroir du Grand Siècle, Meaux (France), Musée Bossuet, 03/04/2007 - 30/04/2007
Dernière mise à jour le 23.03.2022
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances