© 2001 Musée du Louvre / Pierre Philibert
© 2001 Musée du Louvre / Pierre Philibert
© 2001 Musée du Louvre / Pierre Philibert
© 2001 Musée du Louvre / Pierre Philibert

Gustave Planche

Date de création/fabrication : 1832
Numéro d’inventaire
Numéro principal : DA 14 F
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
David D'Angers, Pierre-Jean dit aussi , David d'Angers (Angers, 1788 - Paris, 1856)
France
Eck et Durand Fondeur

description

Dénomination / Titre
Titre : Gustave Planche
Type d'objet
médaillon
Description / Décor
Planche, Gustave (1808-1857) critique littéraire et critique d'art.
Profil à droite, cheveux courts.
Inscriptions
Inscription :
A gauche : "GUSTAVE PLANCHE"
Marque de l'atelier :
Au revers, en relief : "Eck et Durand"
Signature :
Sous la tranche du cou : "P.J. DAVID / 1832"

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Diamètre : 0,144 m ; Epaisseur : 0,019 m
Matière et technique
bronze

Lieux et dates

Date de création / fabrication
1832

Données historiques

Historique de l'œuvre
Don de Robert David d'Angers, fils du sculpteur, 1885 (comité du 22 janvier 1885, arrêté du 9 février 1885)
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Mode d’acquisition
don
Date d’acquisition
date de comité/commission : 22/01/1885
date de l'arrêté : 09/02/1885
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Sculptures du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
non exposé

Bibliographie

- Vitry, Paul, Musée national du Louvre. Catalogue des sculptures du Moyen Âge, de la Renaissance et des Temps modernes. Première partie, Moyen Âge et Renaissance ; deuxième partie, Temps modernes, I, Paris, 1922, n° 1164
- Michel, André, Musée national du Louvre. Catalogue sommaire des sculptures du Moyen Âge, de la Renaissance et des Temps Modernes, Paris, 1897, n° 640
- Jouin, Henry, David d'Angers, sa vie, son œuvre, ses écrits et ses contemporains, Paris, 1879, t. I, p. 383, t. II, p. 485
Dernière mise à jour le 18.01.2022
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances