vue d'ensemble © 2001 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Thierry Le Mage
© 2004 Musée du Louvre /
© 2004 Musée du Louvre /
© 2004 Musée du Louvre /
© 2004 Musée du Louvre /
© 2004 Musée du Louvre /
© 2001 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Thierry Le Mage
© 2004 Musée du Louvre /
© 2004 Musée du Louvre /
© 2004 Musée du Louvre /
© 2004 Musée du Louvre /
© 2004 Musée du Louvre /

Pyrrha

Date de création/fabrication : 1700 - 1800
Actuellement visible au Louvre
Salle 220
Aile Richelieu, Niveau 0
Numéro d’inventaire
Numéro principal : ENT 1999.23
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique

description

Dénomination / Titre
Titre : Pyrrha
Autre titre : La Population
Type d'objet
groupe
Description / Décor

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 1,67 m ; Largeur : 0,8 m ; Profondeur : 0,69 m
Matière et technique
marbre

Lieux et dates

Date de création / fabrication
1700 - 1800

Données historiques

Historique de l'œuvre
Commandée avant août 1773 (le plâtre, grandeur nature, est exposé au Salon de 1773 mais non répertorié dans le livret), par l’abbé Joseph-Marie Terray (1715-1778), contrôleur général des Finances, puis directeur général des Bâtiments du roi, pour la galerie de son hôtel de la rue Notre-Dame-des-Champs à Paris, en pendant de l’Abondance de Jean-Baptiste Pigalle. Cette œuvre fait partie d’une série de quatre statues dont deux figurent dans les collections du musée du Louvre, Mercure ou le Commerce, d’Augustin Pajou (RF 1624) et Apollon ou les Beaux-Arts de Louis-Philippe Mouchy (RF 3008). Bloc de marbre transporté en juin 1774 de Marseille à Paris par le sculpteur Clodion. La statue figure à la vente Terray, le 20 janvier 1779 ; elle est retirée de la vente et rachetée par l’héritier de l’abbé Terray, Antoine-Jean Terray (1750-1794), intendant de Montauban qui la place dans son château de La Motte-Tilly. Citée avec son identification dans l’inventaire après décès du vicomte Antoine-Jean de Rosières, neveu et héritier de Terray, le 3-5 ventôse (21 février 1797). Figure dans l’inventaire établi en 1818, identifiée par M. Petit, précepteur de Claude‑Hippolyte Terray qui « dit y avoir lu maintenant effacé le nom du Tassard ». Les sculptures présentes dans le parc du château sont supposées dispersées entre 1818 et 1866, date de la mort du dernier propriétaire, Charles Louis Terray de Morel de Vindé. Entrée à une date inconnue dans les collections Rothschild, avec d’autres statues pour orner le parc du château de Ferrières, acquis en 1829 par James de Rothschild (1792-1868). Domaine et collection par héritage, en 1934, au baron Maurice de Rothschild (1881-1957), puis au baron Guy de Rothschild (1909), qui en fait don à la Chancellerie des Universités de Paris en 1977. Identifiée comme la Pyrrha de Tassaert en 1997, déposée au musée du Louvre en 1999.
Mode d’acquisition
dépôt
Date d’acquisition
date d'arrivée au Musée : 1999

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Richelieu, [SCULPT] Salle 220 - Jean Jacques Caffieri (1725-1792) et Jean-Baptiste Pigalle (1714-1785), Salle 220 - Pigalle

Bibliographie

- Bresc-Bautier, Geneviève, sous la direction de (dir.), Bormand, Marc ; Gaborit, Jean-René ; Guillot de Suduiraut, Sophie ; Lafabrie, Michèle ; Le Pogam, Pierre-Yves ; Tupinier-Barrillon, Béatrice ; Leroy-Jay Lemaistre, Isabelle ; Scherf, Guilhem, Les Sculptures européennes du Musée du Louvre: Byzance, Espagne, îles Britanniques, Italie, Anciens Pays-Bas et Belgique, pays germaniques et de l’Europe de l’Est, pays scandinaves, Antiques restaurées et copies d’antiques, Paris, Somogy, éditions d'art ; Musée du Louvre éditions, 2006, p. 304, ill. 304, 305
- Gransart, Hervé, «  La Pyrrha de Tassaert retrouvée  », Revue de l’Art, n°115, 1997,
- Bailey, Colin B., « Mécénat privé ? mécénat public ? L’abbé Terray collectionneur de sculptures contemporaines », dans Colloque Clodion, [1993], p. 189-221,
Dernière mise à jour le 28.09.2020
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances