© 2011 Musée du Louvre / Sculptures du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2011 Musée du Louvre / Sculptures du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2011 Musée du Louvre / Sculptures du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2011 Musée du Louvre / Sculptures du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2011 Musée du Louvre / Sculptures du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2011 Musée du Louvre / Sculptures du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2011 Musée du Louvre / Sculptures du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2011 Musée du Louvre / Sculptures du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2011 Musée du Louvre / Sculptures du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2011 Musée du Louvre / Sculptures du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2011 Musée du Louvre / Sculptures du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2011 Musée du Louvre / Sculptures du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes

Saint Jean l'évangéliste

Date de création/fabrication : 1540 - 1560
Numéro d’inventaire
Numéro principal : RF 1442
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique

description

Dénomination / Titre
Titre : Saint Jean l'évangéliste
Type d'objet
statue d'applique
Description / Décor

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 0,92 m ; Largeur : 0,435 m ; Profondeur : 0,35 m ; Poids : 104 kg
Matière et technique
albâtre

Lieux et dates

Date de création / fabrication
1540 - 1560

Données historiques

Historique de l'œuvre
Trois statues (avec RF 1440 et RF 1441) formant peut-être un décor d'épitaphe. Trois statues - ainsi qu'une Vierge du XVe siècle (RF 1439) - acquises, par la Société des Amis du Louvre, de E. Chaboche, frère de la prieure des Carmélites de l'avenue de Saxe à Paris, en 1907 (comité du 27 décembre 1906, conseil du 7 janvier 1907, décret du 24 janvier 1907).
L'ensemble a été considéré comme provenant peut-être de l'abbaye de Maubuisson, ayant été acquis avec le Tombeau des entrailles de Charles IV le Bel (RF 1436-RF 1437) et L'ange aux burettes (RF 1438) provenant de l'abbaye de Maubuisson, vendus au Carmel de Pontoise en 1793 par le directoire du District de Pontoise. Mais ces statues ne figurent pas dans la vente des biens de Maubuisson. Provient peut-être plutôt de la cathédrale de Cambrai, ruinée sous la Révolution. Par lettre du 25 juillet 1806, M. Parent, "propriétaire de la manufacture, aux Carmélites, à Pontoise", propose à Alexandre Lenoir "neuf figures de Saints et Saintes", en albâtre blanc, provenant, selon lui, de la chapelle de Fénelon, archevêque de Cambrai, dans la cathédrale de Cambrai. Entre 1797 et 1830, la mère de Soyecourt, Supérieure des Carmélites de Paris (d'abord installées au couvent des Carmes) acquiert de nombreuses oeuvres d'art pour décorer les autels.
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Mode d’acquisition
don de la Société des Amis du Louvre
Date d’acquisition
date de comité/commission : 27/12/1906
date du conseil : 07/01/1907
date du décret : 24/01/1907

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
non exposé

Bibliographie

- Gaborit, Jean-René sous la direction de, Sculpture française II - Renaissance et Temps Modernes, vol. 1 et 2, Paris, Editions de la Réunion des musées nationaux, 1998, p. 679
- Berlin, Claude ; Moinot, Pierre ; Fumaroli, Marc (dir.), Des mécènes par milliers : un siècle de dons par les Amis du Louvre, cat. exp. (Paris, Musée du Louvre, 21 avril-21 juillet 1997), Paris, RMN, 1997, p. 230-231, n° 128
- Beaulieu, Michèle, Description raisonnée des sculptures du Musée du Louvre, t. II : Renaissance française, Paris, 1978, p. 31, n° 32
- Vitry, Paul, Musée national du Louvre. Catalogue des sculptures du Moyen Âge, de la Renaissance et des Temps modernes. Première partie, Moyen Âge et Renaissance ; deuxième partie, Temps modernes, I, Paris, 1922, n° 377
- Michel, André ; Vitry, Paul, Musée national du Louvre. Catalogue sommaire des sculptures du Moyen Âge, de la Renaissance et des Temps Modernes. Supplément, Paris, 1907, n° 936
Dernière mise à jour le 17.05.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances