© 2007 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Hervé Lewandowski
© 2007 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Hervé Lewandowski
© 2007 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Hervé Lewandowski
© 2004 Musée du Louvre /
© 2004 Musée du Louvre /
© 2004 Musée du Louvre /
© 2004 Musée du Louvre /
© 1995 Musée du Louvre /
© 2007 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Hervé Lewandowski
© 2007 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Hervé Lewandowski
© 2007 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Hervé Lewandowski
© 2004 Musée du Louvre /
© 2004 Musée du Louvre /
© 2004 Musée du Louvre /
© 2004 Musée du Louvre /
© 1995 Musée du Louvre /

Chapiteau pseudo-corinthien orné de têtes

Date de création/fabrication : avant 1137
Lieu de provenance : abbaye Saint-Michel-de-Cuxa (France->Codalet)

Actuellement visible au Louvre
Salle 200
Aile Richelieu, Niveau 0
Numéro d’inventaire
Numéro principal : RF 1539
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique

description

Dénomination / Titre
Titre : Chapiteau pseudo-corinthien orné de têtes
Ancien titre : Chapiteau décoré de volutes et de têtes
Type d'objet
chapiteau
Description / Décor

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 0,44 m ; Largeur : 0,41 m ; Profondeur : 0,41 m
Matière et technique
marbre rose et gris de Villefranche-de-Conflent

Lieux et dates

Date de création / fabrication
avant 1137
Lieu de provenance
abbaye Saint-Michel-de-Cuxa (France->Codalet)

Données historiques

Historique de l'œuvre
Exécuté avant 1137, sous l'abbatiat de l'abbé Grégoire, pour le cloître de l'abbaye bénédictine de Saint-Michel-de-Cuxa à Codalet (Pyrénées-Orientales).
Abbaye devenue bien national à la Révolution et vendue en 1793. Cloître détruit vers 1841, à l'exclusion des neuf arcades de l'angle sud-ouest, épargnées jusqu'à la fin du XIXe siècle. Eléments dispersés.
Chapiteau recueilli dans la collection Charles Molinier, Toulouse et Cattlar (Pyrénées-Orientales).
Collection des enfants de Charles Molinier. Acquis en 1912
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Mode d’acquisition
achat
Date d’acquisition
date de comité/commission : 11/01/1912
date de l'arrêté/décision : 06/02/1912

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Richelieu, [SCULPT] Salle 200 - Porte d'Estagel - La sculpture du 6e au 12e siècle

Bibliographie

- El romanico y el Mediterraneo. Cataluna, Toulouse y Pisa. 1120-1180., cat. exp. (Barcelone, Museu nacional d'art de Catalunya. 29 février - 18 mai 2008), Barcelone, Museu nacional d'art de Catalunya, 2008, p. 278-280, n° 35
- La France romane au temps des premiers Capétiens (987-1152), cat. exp. (Paris, musée du Louvre, 10 mars - 6 juin 2005), Paris, Hazan et musée du Louvre éditions, 2005, p. 241, n° 179
- Gaborit, Jean-René (dir.), Gaborit-Chopin, Danielle ; Durand, Jannic ; Gaborit, Jean-René, L'art roman au Louvre, [Collection "Trésors du Louvre"], Paris, Fayard / Musée du Louvre, 2005, p. 88
- Baron, Françoise, Musée du Louvre - Sculpture française - I - Moyen Age, Paris, 1996, p. 54, [66]
- Durliat, Marcel, « Les derniers jours du cloître de saint-Michel de Cuxa d'après des dessins inédits », dans Conflent, Vallespir et montagnes catalanes, Actes du LIe congrès de la Fédération historique du Languedoc méditerranéen et du Roussillon, 10-11 juin 1978, Montpellier, 1980, 187-189,
- Durliat, Marcel, « La fin du cloître de Saint-Michel de Cuxa », Etudes roussillonnaises, 1971, 9-16,
- Aubert, Marcel ; Beaulieu, Michèle, Musée national du Louvre. Description raisonnée des Sculptures du Moyen Âge, de la Renaissance et des Temps modernes, t. 1, Moyen Âge, Paris, 1950, n° 22
- Vitry, Paul, Musée national du Louvre. Catalogue des sculptures du Moyen Âge, de la Renaissance et des Temps modernes. Première partie, Moyen Âge et Renaissance ; deuxième partie, Temps modernes, I, Paris, 1922, n° 3

Expositions

- La Catalogne et la Mediterranée dans la peinture de l'art roman, Barcelone (Espagne), Museo Nacional d'Art de Catalunya, 19/02/2008 - 18/05/2008
- La France romane, Napoléon, Exposition Temporaire sous pyramide, 07/03/2005 - 06/06/2005
Dernière mise à jour le 08.07.2020
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances