© RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Jean-Gilles Berizzi
© 2004 Musée du Louvre / Pierre Philibert
© 2004 Musée du Louvre / Pierre Philibert
© 2004 Musée du Louvre / Pierre Philibert
© 2004 Musée du Louvre / Pierre Philibert
© RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Jean-Gilles Berizzi
© 2004 Musée du Louvre / Pierre Philibert
© 2004 Musée du Louvre / Pierre Philibert
© 2004 Musée du Louvre / Pierre Philibert
© 2004 Musée du Louvre / Pierre Philibert

Madame Adélaïde, Marie Adélaïde de France, fille de Louis XV (1732-1800)

1768
RF 4680
Département des Sculptures du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
Actuellement visible au Louvre
Numéro d’inventaire
Numéro principal : RF 4680
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Lemoyne, Jean-Baptiste II (Paris, 1704 - Paris, 1778)
France

description

Dénomination / Titre
Titre : Madame Adélaïde, Marie Adélaïde de France, fille de Louis XV (1732-1800)
Type d'objet
buste
Description / Décor
Inscriptions
Inscription :
Inscription, au revers : « par J. B. Lemoyne / 1768 ».

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 0,74 m ; Largeur : 0,058 m ; Profondeur : 0,32 m
Matière et technique
marbre

Lieux et dates

Date de création / fabrication
1768

Données historiques

Historique de l'œuvre
Commandé par le marquis de Marigny, directeur général des Bâtiments du Roi, en septembre 1763. Le buste, terminé en 1768, est donné par le roi Louis XV à sa fille, Mme Adélaïde. Celle-ci le donne à son tour au baron de Montmorency, son « chevalier d’honneur ».
Famille de Montmorency puis, par héritage, famille de Gontaut-Biron : la femme d’Henri de Gontaut-Biron, marquis de Gontaut et de Saint-Blancard (1813-1897), Elisabeth Félicie de Bauffremont (1820-1912), fut la légataire universelle de son oncle, le duc Raoul de Montmorency (1790-1862). Le buste a sans doute été vendu par le petit-fils d’Henri, Jehan, marquis de Gontaut (1865-1937).
Georges Wildenstein acquit le buste avant 1906. Il passa dans la vente de l’antiquaire Léopold Lévy (Paris, galerie Georges Petit, 18-19 juin 1917, n°98, repr.) où Georges Wildenstein le racheta .Il n’a pas quitté depuis la galerie Wildenstein (exposé notamment à Londres en 1946 et 1951). Acquis par le musée du Louvre sur le marché de l'art new-yorkais (galerie Wildenstein) le 14 février 2002.
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Marquis de Marigny (Commanditaire)
Wildenstein, Georges (Collectionneur)
Mode d’acquisition
achat
Date d’acquisition
date : 2002
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Sculptures du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Richelieu, [SCULPT] Galerie des Grands Hommes (ex-salle 29)

Bibliographie

- Scherf, Guilhem (dir.), Jean-Antoine Houdon : la sculpture sensible, cat. exp. (Montpellier (France), Musée Fabre, 17/03/2010-27/06/2010), Paris, Somogy éditions d'art, 2010, p. 190-195, n° 31
- Scherf, Guilhem, « Un portrait de Madame Adélaïde, 1768, par Jean-Baptiste Lemoyne entre au département des Sculptures du Louvre », Revue du Louvre. La revue des musées de France, 4, 2002, 13-16,
- Réau, Louis, Houdon, sa vie, son œuvre, t.I ; t. II, Paris, 1964, t. II, p. 306-307
- Réau, Louis, Une dynastie de sculpteurs du XVIIIe siècle. Les Lemoyne, biographie et catalogues critiques, Paris, Les Beaux-arts, édition d'études et de documents, 1927, p. 87-88, 146, pl. XXXIII, XXXV, LXXX

Expositions

- Houdon. La France sous le signe des Lumières, Francfort (Allemagne), Städtische Galerie Liebieghaus, 29/10/2009 - 28/02/2010
- Houdon, Montpellier (France), Musée Fabre, 29/03/2010 - 27/06/2010
Dernière mise à jour le 01.02.2017
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances