© 2011 Musée du Louvre / Philippe Fuzeau
© 2011 Musée du Louvre / Philippe Fuzeau
© 2011 Musée du Louvre / Philippe Fuzeau
© 2011 Musée du Louvre / Philippe Fuzeau
© 2011 Musée du Louvre / Philippe Fuzeau
© 2011 Musée du Louvre / Philippe Fuzeau
© 1983 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Blot/Schormans
© 1983 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Blot/Schormans
© 1983 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Blot/Schormans
© 1983 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Blot/Schormans
© 2011 Musée du Louvre / Philippe Fuzeau
© 2011 Musée du Louvre / Philippe Fuzeau
© 2011 Musée du Louvre / Philippe Fuzeau
© 2011 Musée du Louvre / Philippe Fuzeau
© 2011 Musée du Louvre / Philippe Fuzeau
© 2011 Musée du Louvre / Philippe Fuzeau
© 1983 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Blot/Schormans
© 1983 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Blot/Schormans
© 1983 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Blot/Schormans
© 1983 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Blot/Schormans

Hercule et l'hydre de Lerne, de la tenture des Travaux d'Hercule

1545 / 1565 (Milieu du XVIe siècle)
Lieu de création : Audenarde = Oudenaarde (Europe->Belgique)
OAR 4
Département des Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
Œuvre récupérée à la fin de la Seconde Guerre mondiale, déposée par l'office des biens et intérêts privés (OBIP); en attente de sa restitution à ses légitimes propriétaires. Consulter la base de données ministérielle Rose Valland consacrée aux œuvres dites MNR (Musées nationaux récupération).
Actuellement visible au Louvre
Salle 528
Aile Richelieu, Niveau 1
Numéro d’inventaire
Numéro principal : OAR 4
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Manufacture d'Audenarde Atelier de tissage

description

Dénomination / Titre
Titre : Hercule et l'hydre de Lerne, de la tenture des Travaux d'Hercule
Type d'objet
panneau
Description / Décor
Sur un fond bleu-vert composé de feuillages découpés peuplés d'animaux divers, Hercule brandit sa massue ; il s'apprête à assommer l'hydre à gauche, Iolaos brûle, à l'aide d'un tison enflammé, les têtes de l'Hydre. Très large bordure sur fond jaune à motifs de cuirs découpés, fleurs et fruits ; au milieu de la bordure supérieure, un médaillon ovale décoré d'une figure de femme représentant la géométrie, au milieu de la bordure inférieure un autre médaillon : David tranchant la tête de Goliath.
Inscriptions
Marque de l'atelier :
une étoile, sur le côté inférieur gauche.

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 355 cm (hors tout) ; Longueur : 444 cm (hors tout)
Matière et technique
Technique : tapisserie de basse lisse = basse lisse (techniques textile->tapisserie = tapisserie sur métier)
Matériau : laine (chaînes et trames)
Matériau : soie (trames)

Lieux et dates

Date de création / fabrication
Epoque / période : Renaissance (Occident)

Date de création/fabrication : vers 1545 - 1565
Lieu de création / fabrication / exécution
Audenarde = Oudenaarde (Europe->Belgique)

Données historiques

Historique de l'œuvre
La liste OBIP précise que la tapisserie Hercule et l'hydre de Lerne est enregistrée sous le numéro allemand 54 : "n° d'ordre 4 ; n° allemand : 54 ; Provenance : 1° Salzbourg ; Epoque : Bruxelles XVI° ; Sujet : Travaux d'Hercule : Hydre de Lerne ; Dimensions : 4.40/3.70". L'inventaire de la Landesgalerie de Salzbourg inventorie sous le numéro 54 l'une des tapisseries de la tenture d'Hercule : "[n° inv.] 54 Tapisserie (Hercules-Serie). ; [Speisesaal R.] ; 425.000 [francs]". L'origine de l'acquisition de la tapisserie par la Landesgalerie est connue grâce à la liste des oeuvres vendues aux Allemands établie, avant l'été 1947, par la galerie Cailleux, 136 rue du Faubourg Saint-Honoré à Paris. Ce document a probablement été à l'origine de la restitution. Il mentionne : "CAILLEUX, Expert-conseil du Gouvernement près l'Administration des Douanes, Expert près le Tribunal Civil [...] VENTES AUX ALLEMANDS. I- A Mr. WELTZ de Salzbourg. A-Quatre tapisseries à feuilles de choux : Les travaux d'Hercule". Le dossier de l'OBIP numéro 37.761 De Cayeux de Senarpont (dit Paul Cailleux) complète les informations fournies par la galerie Cailleux : "Liste des Biens et Valeurs enlevés : 4 tapisseries à feuilles de choux Les Travaux d'Hercule ; Valeur 1939 : 365.000 ; Lieu, date circontances, Achats par : M. Weltz de Salzbourg, le 9-10-1940 ; Sommes reçues des autorités ennemies : 425.000 [...]" (4). L'inventaire du premier convoi en provenance de Salzbourg enregistre dans la caisse 55 la tapisserie numéro 54, identifiée comme étant l'OAR 4 : "Tapisserie E [...].54". Après la réception à Paris du premier convoi en provenance de Salzburg le 21 novembre 1947, le calepin de déballage précise le 24 novembre : "Caisse 55 [...] [n°inv.] 54 - Tapisserie-Renaissance, Hercule et l'hydre - Feuilles de choux - Flandres XVI°".
La tapisserie "Hercule et l'hydre de Lerne" appartenait à la collection François Flameng lorsqu'elle a été vendue à la galerie Georges Petit à Paris le 26 mai 1919, à l'occasion de la succession de son épouse. Le procès-verbal de la vente indique que l'acquéreur est Monsieur Fabre, rue de Rennes, et que le montant de l'adjudication est de 131.600 francs. La tapisserie est ensuite achetée à Paris à la galerie Cailleux (136, Faubourg Saint-Honoré), par Friedrich Welz, le 9 octobre 1940. Elle est achetée en lot avec trois autres tapisseries de la tenture des Travaux d'Hercule (OAR 5, OAR 6, OAR 7), au prix de 425.000 francs. Friedrich Welz destinait ces quatre tapisseries aux collections de la Landesgalerie de Salzbourg dont il était directeur. Après leur acquisition, il demande une licence d'exportation. Envoyée à Salzbourg, la tapisserie "Hercule et l'hydre de Lerne" est enregistrée dans l'inventaire de la Landesgalerie sous le numéro 54. Elle est conservée, au plus tard en 1942, dans la "Speisesaal" du Residenzpalais de Salzbourg, ancien palais archiépiscopal de la ville. A l'issue de la guerre, elle est retrouvée par les services américains puis envoyée au Central Collecting Point de Salzbourg. La tapisserie a été restituée par le Haut-Commissariat américain à l'Office des Biens et Intérêts Privés (OBIP). Elle est rapatriée vers la France par le premier convoi en provenance de Salzbourg le 21 novembre 1947, dans la caisse 55. Cette tapisserie est retenue lors de la deuxième commission de choix des oeuvres de la récupération artistique du 17 novembre 1949 ; elle est prise en charge par la direction des musées de France, et confiée par celle-ci à la garde du musée du Louvre (département des Objets d'art) en 1951 et l'oeuvre est inscrite dans l'Inventaire Objets d'Art Récupération (OAR), établi par Hubert Landais, sous le numéro OAR 4. Elle est déposée au château de Compiègne le 9 juin 1950 (près de la salle 17), puis transférée au musée du Louvre le 21 mars 1966. La tapisserie a été déposée au musée national de la Renaissance à Ecouen de1976 à 1993. L'oeuvre est actuellement exposée dans les salles du département des Objets d'art du musée du Louvre (source : base POP Culture, base Rose Valland).
Mode d’acquisition
attribution par l'office des biens et intérêts privés (MNR)
Date d’acquisition
date de l'arrêté/décision : 16/05/1951 (d'attribution)
Propriétaire
Musées Nationaux Récupération

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Richelieu, [OArt] Salle 528 - Charles Quint, Hors vitrine

Bibliographie

- Mayer-Thurman, Christa Charlotte (dir.), Brosens, Koenraad, European tapestries in the Art Institute of Chicago, [the Art Institute, Chicago], Chicago, New Haven : Yale University Press, 2008, p. 222

Bibliographie de comparaison

- Blanc, Monique, Tapisseries du Moyen Âge et de la Renaissance, [Paris, musée des arts décoratifs], Gand, Graphius, 2019, p. 182
Dernière mise à jour le 17.08.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances