figurine

Date de création/fabrication : Isin-Larsa (?) (1e moitié IIe mill (?)) et 1ère dynastie de Babylone (?) (-2004 - -1763 et -1894 - -1595)
Lieu de découverte : El Akhimer = Kish = Oheimir
Numéro d’inventaire
Numéro principal : AO 10410
Numéro catalogue : P 14

description

Dénomination / Titre
Dénomination : figurine (fragment)
Description / Décor
figurine-plaquette ; homme (debout, bonnet à bord haut, barbe, vêtement, épaule découverte : droit, tenant, arme : ?)

Etat de l'oeuvre : incomplet
Précisions de l'objet : Fragment de figurine représentant un homme barbu debout tenant une arme. Il est coiffé d'un bonnet à bord haut et porte un vêtement laissant l'épaule droite découvert. De chaque côté, boules en rangées verticales

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 9,1 cm ; Largeur : 6,9 cm ; Epaisseur : 2,7 cm ; Poids : 0,116 kg
Matière et technique
Matériau : terre cuite
Technique : moulé à moule simple

Lieux et dates

Date de création / fabrication
Isin-Larsa (?) (1e moitié IIe mill (?)) et 1ère dynastie de Babylone (?) (-2004 - -1763 et -1894 - -1595)
Date de découverte
1912
Lieu de découverte
El Akhimer = Kish = Oheimir

Données historiques

Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Mode d’acquisition
don après fouilles
Date d’acquisition
date de comité/commission : 05/11/1925
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Antiquités orientales

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
non exposé

Bibliographie

- Barrelet, Marie-Thérèse. Figurines et reliefs en terre cuite de la Mésopotamie antique. 1, Potiers, termes de métier, procédés de fabrication et production. Paris, Librairie orientaliste Paul Geuthner, 1968. ,
- Genouillac, Henri de. Premières recherches archéologiques à Kich (PRAK II), mission d'H. de Genouillac 1911-1912. II, Paris, H. Champion, 1925. Fouilles françaises d'El-Akhymer. Disponibilité : http://digital.library.stonybrook.edu/cdm/ref/collection/amar/id/99511. , P. 14
Dernière mise à jour le 01.10.2020
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances