© 2010 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Franck Raux
© Musée du Louvre / Maurice et Pierre Chuzeville
© Musée du Louvre / Maurice et Pierre Chuzeville
© 2010 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Franck Raux
© Musée du Louvre / Maurice et Pierre Chuzeville
© Musée du Louvre / Maurice et Pierre Chuzeville

autel

Date de création/fabrication : Romain Impérial (Ie s ap JC) (0 - 100)
Lieu de découverte : Hauran = Région du Hauran
Actuellement visible au Louvre
Salle 314
Aile Sully, Niveau 0
Numéro d’inventaire
Numéro principal : AO 4452

description

Dénomination / Titre
Dénomination : autel (fragment)
Description / Décor
autel (entablement, acrotère)

Décor : Shadrapa (?, debout, cuirasse, lance) ; serpent ; Allat Athéna (?, debout, coiffure, complexe, vêtement drapé) ; inscription

Etat de l'oeuvre : incomplet
Précisions sur l'objet : Fragment d'un autel inscrit à entablement et acrotères avec une représentation de Shadrapa (?) qui est revêtu d'une cuirasse et tient une lance, de Allath-Athéna (?) et d'un serpent
Inscriptions
Écriture :
écriture grecque
Langue :
grec
Nature du texte :
dédicace

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 68,5 cm ; Largeur : 28 cm ; Epaisseur : 23,5 cm
Matière et technique
Matériau : basalte
Technique : bas-relief

Lieux et dates

Date de création / fabrication
Romain Impérial (Ie s ap JC) (0 - 100)
Lieu de découverte
Hauran = Région du Hauran

Données historiques

Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Mode d’acquisition
achat
Date d’acquisition
date : 1906
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Antiquités orientales

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Sully, [AO] Salle 314 - Aile Sackler, Salle 314 - Arabie, Mur est

Bibliographie

- Aux sources du monde arabe, l'Arabie avant l'Islam, Paris, Rmn, 1990, p. 63, n°19
- Un royaume aux confins du désert : Pétra et la Nabatène, cat. exp. (Lyon, Muséum de Lyon, 18 novembre 1978 - 28 février 1979), Lyon, Muséum de Lyon, 1978, n° 42
Dernière mise à jour le 03.08.2020
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances