© 1995 Musée du Louvre / Christian Larrieu
© 1995 Musée du Louvre / Christian Larrieu
© 1995 Musée du Louvre / Christian Larrieu
© 1995 Musée du Louvre / Christian Larrieu

figurine

vers -250
Lieu de création : Priène
Lieu de découverte : Priène
CA 993 ; S 2854
Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines
Numéro d’inventaire
Numéro d'entrée : CA 993
Autre numéro d'inventaire : S 2854

description

Dénomination / Titre
Dénomination : figurine (fragment, tête)
Description / Décor
femme (prêtresse d'Isis, cheveux, en bandeau, nœud de cheveux, couronne, alvéolé, lemnisque)

Etat de l'oeuvre : entier

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 6,8 cm ; Largeur : 5,5 cm ; Profondeur : 5,2 cm
Matière et technique
Matériau : argile (argile ocre brune)
Technique : moule bivalve (moulé), incisé = incision (cheveux), préparation, peinture (traces de rouge sur cheveux, beige rosé sur les carnations)

Lieux et dates

Date de création / fabrication
Epoque / période : hellénistique

Date de création/fabrication : 2e quart IIIe s. av. J.-C. ; 3e quart IIIe s. av. J.-C. (fin ; debut) (vers -250)
Lieu de création / fabrication / exécution
Priène
Lieu de découverte
Priène

Données historiques

Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Gaudin, Paul (Donateur)
Mode d’acquisition
don
Date d’acquisition
date : 1898
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
non exposé

Bibliographie

- Rumscheid, Frank, Die figürlichen Terrakotten von Priene : Fundkontexte, Ikonographie und Funktion in Wohnhäusern und Heiligtümern im Licht antiker Parallelbefunde, Reichert, Wiesbaden, 2006, p. 447-448, pl. 54, fig. 2-4, n° 124
- Besques, Simone, Catalogue raisonné des figurines et reliefs en terre-cuite grecs, étrusques et romains III. Epoques hellénistique et romaine, Grèce et Asie Mineure, Paris, Editions des Musées Nationaux, 1972, p. 127, pl. 155D, D 849
Dernière mise à jour le 07.07.2022
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances