© 2002 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Hervé Lewandowski
© 2002 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Hervé Lewandowski
© 2002 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Hervé Lewandowski
© 2002 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Hervé Lewandowski

amphore

Epoque / période : archaïque ; figures rouges

Date de création/fabrication : 1e quart Ve s. av. J.-C. (vers -480)
Lieu de création : Athènes
Lieu de découverte : Italie centrale
Numéro d’inventaire
Numéro catalogue : G 220
Numéro de collection : Cp 960
Autre numéro d'inventaire : S 1309
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique

description

Dénomination / Titre
Dénomination : amphore
Typologie : amphore à panse type C
Description / Décor
Décor : sur panse (face A et B) ; scène de comos ; sur panse (face A) ; comaste (barbe, demi-chauve, turban, chitôn, himation, tenant, skyphos, jouant, barbiton) ; bande de sol
sur panse (face B) ; comaste (barbe, cécryphale, chitôn, himation, bottine, ?, tenant, ombrelle) ; bande de sol

Etat de l'oeuvre : entier ; quelques éclats ; recollé
Inscriptions
Inscription :
incisé sous le pied
Nature du texte :
graffite (contenu du texte->marque)

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 40 cm ; Diamètre : 28,5 cm
Matière et technique
Matériau : argile
Technique : peinture brillante (peinture), dessin au trait, rehaut rouge (peinture->rehaut)
Précision technique : rehauts rouges (lien du plectre, attaches de la lyre)

Lieux et dates

Date de création / fabrication
Epoque / période : archaïque ; figures rouges

Date de création/fabrication : 1e quart Ve s. av. J.-C. (vers -480)
Lieu de création / fabrication / exécution
Athènes
Lieu de découverte
Italie centrale

Données historiques

Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Mode d’acquisition
achat
Date d’acquisition
Date : 1863
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
non exposé

Bibliographie

- Die griechische Klassik - Idee oder Wirklichkeit : eine Ausstellung im Martin-Gropius-Bau, cat. exp. (1. März-2. Juni 2002 und in der Kunst- und Ausstellungshalle der Bundesrepublik Deutschland, Bonn, 5. Juli-6. Oktober 2002), Mainz am Rhein, Ph. von Zabern, 2002, p. 291, n° 178
- Kurtz, Donna Carol ; Boardman, John, « Booners », dans Greek vases in the J. Paul Getty Museum III, Malibu, the J. Paul Getty Museum, (J. Paul Getty Museum's Occasional Papers on Antiquities 2), 1986, Disponible sur : http://d2aohiyo3d3idm.cloudfront.net/publications/virtuallibrary/089236078X.pdf , p. 48, 54, 55, fig. 15, n° 9
- Burn, Lucilla ; Glynn, R., Beazley Addenda, Oxford, British Academy by Oxford University Press, 1982, p. 103
- Johnston, Alan W., Trademarks on Greek vases, Berlin, Archäologisches Institut des Deutschen Reiches, 1979, p. 103, n° 15
- Becker, Regina Maria, Formen Attischer Peliken von der Pionnier-Gruppe bis zum Beginn der Frühklassik, Böblingen, Codex, 1977, p. 112, pl. 35C, 53C, n° 336
- Boardman, John, Athenian red figure vases : the Archaic period: a handbook, London, Thames and hudson, 1975, fig. 178
- Beazley, John D., Paralipomena , additions to Attic black-figure vase-painters and to Attic red-figure vase-painters (2nd edition), Oxford, Clarendon press, 1971, p. 354
- Beazley, John D., Attic red-figure vase-painters, Oxford, Clarendon Press, 1963, p. 280, n° 11
- Frel, Jiri, « Deux visages d'un poète. », La Revue des arts, 1958, 1958, p. 202, 207, 208, fig. 1, 5, 6
- Union académique internationale. (dir.), Pottier, Edmond, Corpus Vasorum Antiquorum. France. Fascicule 9, Musée du Louvre. Fascicule 6, [Musée du Louvre, 6], Paris, 1929, pl. 42.3, 4
- Pottier, Edmond, Vases antiques du Louvre. 3ème série, Salle G : le style attique à figures rouges, [Musée du Louvre, Paris], Paris, Hachette, 1922, Disponible sur : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k62325441/f17.item.zoom , p. 206, pl. 130

Expositions

- Die Grieschische Klassik, Berlin (Externe, Allemagne), Martin-Gropius-Bau, 01/02/2002 - 02/06/2002
Dernière mise à jour le 09.07.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances