© 1992 Musée du Louvre / Christian Larrieu
© 2009 Musée du Louvre / Daniel Lebée/Carine Deambrosis
© 2009 Musée du Louvre / Antiquités grecques, étrusques et romaines
© 1992 Musée du Louvre / Christian Larrieu
© 2009 Musée du Louvre / Daniel Lebée/Carine Deambrosis
© 2009 Musée du Louvre / Antiquités grecques, étrusques et romaines

inscription

Epoque / période : hellénistique

Date de création/fabrication : Ie s. av. J.-C. (-100 - 0)
Lieu de création : Fayoum
Lieu de découverte : Fayoum
Numéro d’inventaire
Numéro d'entrée : MND 1489
Numéro catalogue : Ma 4759

description

Dénomination / Titre
Dénomination : inscription
Description / Décor
Décor : cadre (restes)

Etat de l'oeuvre : entier-éclats sur tous les bords et l'encadrement-surface usée; recollé(2 fragments)
Inscriptions
Inscription :
dédicace par Arrhenides d'un pylône à Zeus,à Athena et au groupe des ciliciens-6 lignes
Langue :
grecque
Nature du texte :
dédicace (contenu du texte->inscription religieuse)
Onomastique
Arrhenides(fils de,Coderdos,de la ville de,Syrbenda,?)-Zeus-Athena-le Politeuma des ciliciens

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 24 cm ; Largeur : 61 cm ; Profondeur : 9 cm ; Hauteur avec accessoire : 24 cm ; Poids avec accessoire : 13 kg
Matière et technique
Matériau : calcaire
Technique : taillé, gravé = gravure

Lieux et dates

Date de création / fabrication
Epoque / période : hellénistique

Date de création/fabrication : Ie s. av. J.-C. (-100 - 0)
Lieu de création / fabrication / exécution
Fayoum
Lieu de découverte
Fayoum

Données historiques

Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Mode d’acquisition
don
Date d’acquisition
Date : 1923
Propriétaire
Ecole Pratique des Hautes Etudes (EPHE), Paris

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
non exposé

Bibliographie

- Bernand, Étienne, Inscriptions grecques d'Égypte et de Nubie au Musée du Louvre, [Musée du Louvre], Paris, Éd. du Centre national de la recherche scientifique, 1992, p. 64-66, Pl. 17, n° 22
Dernière mise à jour le 20.05.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances