© 2009 Musée du Louvre / Anne Chauvet
dos, verso, revers, arrière © 2009 Musée du Louvre / Anne Chauvet
© 2009 Musée du Louvre / Anne Chauvet
© 2009 Musée du Louvre / Anne Chauvet

figurine

-325 / -300 (4e quart IVe s. av. J.-C.)
Lieu de création : Cyrénaïque
Lieu de découverte : Libye = Cyrénaïque
NIII 242
Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines
Numéro d’inventaire
Numéro d'entrée : NIII 242

description

Dénomination / Titre
Dénomination : figurine
Description / Décor
acteur comique (Silène, couronne, alvéolé, chitôn, himation, debout, sur, base)

Etat de l'oeuvre : intact

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 10,9 cm ; Largeur : 4,7 cm ; Profondeur : 4 cm
Matière et technique
Matériau : argile (argile brun rouge)
Technique : moulé, préparation
Précision technique : base ouverte

Lieux et dates

Date de création / fabrication
Epoque / période : hellénistique

Date de création/fabrication : 4e quart IVe s. av. J.-C. (-325 - -300)
Lieu de création / fabrication / exécution
Cyrénaïque
Lieu de découverte
Libye = Cyrénaïque

Données historiques

Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Mode d’acquisition
achat
Date d’acquisition
date : 1855
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
non exposé

Bibliographie

- Tanagras : figurines for life and eternity, the Musée du Louvre's collection of Greek figurines, cat. exp. (Valence, Centre Culturel Bancaixa, 29 mars - 7 juillet 2010), Valence, Fundacio Bancaixa, 2010, p. 74, n° 37
- Besques, Simone, Catalogue raisonné des figurines et reliefs en terre-cuite grecs, étrusques et romains IV.II. Epoques hellénistique et romaine, Cyrénaïque, Egypte ptolémaïque, Afrique du Nord et Proche-Orient, Paris, RMN, 1992, p. 75, pl. 40E, D4391

Expositions

- Les Tanagras, visions rêvées d'une autre Grèce, Valence (Externe, Espagne), Centro Cultural Bancaja, 01/04/2010 - 07/07/2010
Dernière mise à jour le 13.03.2019
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances