plaque Campana

Epoque / période : moderne

Date de création/fabrication : 2e moitié Ie s. av. J.-C. ; 1e moitié Ie s. ap. J.-C. (authenticité douteuse) (-50 - 50)
Lieu de création : Italie
Lieu de découverte : Italie
Numéro d’inventaire
Autre numéro d'inventaire : S 6617

description

Dénomination / Titre
Dénomination : plaque Campana
Description / Décor
Décor : en haut ; oves et dards (file)
Persée et la gorgone ; Persée (chlamyde, bottine, à ailette, serpe, tenant) ; Méduse (tête, souriant)

Etat de l'oeuvre : brisé en 7 fragments jointifs

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 52 cm ; Largeur : 44 cm ; Epaisseur : 6 cm ; Hauteur avec accessoire : 52 cm ; Poids : 11000 g
Matière et technique
Matériau : argile (argile beige gris)
Technique : moulé

Lieux et dates

Date de création / fabrication
Epoque / période : moderne

Date de création/fabrication : 2e moitié Ie s. av. J.-C. ; 1e moitié Ie s. ap. J.-C. (authenticité douteuse) (-50 - 50)
Lieu de création / fabrication / exécution
Italie
Lieu de découverte
Italie

Données historiques

Mode d’acquisition
ancien fonds
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
non exposé

Bibliographie

- Cataloghi del Museo Campana. 1857-1858, n° 185

Bibliographie de comparaison

- Jones-Roccos, Linda. « Perseus ». In : Lexicon Iconographicum Mythologiae Classicae. VII, 1994. , p. : 340, pl. 294
- Borbein, Adolf Heinrich. Campanareliefs : Typologische und stilkritische Untersuchungen. Heidelberg, Kerle, 1968. , p. : 178-181, pl. 36A37
- Reinach, Salomon. Répertoire des reliefs. II, Afrique - Iles Britanniques. 1912. , p. : 273, n° 1
- Rohden, Hermann von ; Winnefeld, Hermann. Architektonische römische Tonreliefs der Kaiserzeit. 1911. , p. : 14-17
- Campana, Giampietro. Antiche opere in plastica discoperte, raccolte, e dichiarate da G. Pietro Campana. Roma, 1851. , pl. 56
Dernière mise à jour le 05.08.2019
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances