face A, face 1 © 1996 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Gérard Blot
face A, face 1 © 2009 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Hervé Lewandowski
face B, face 2 © 2009 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Hervé Lewandowski
© 1996 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Gérard Blot
© 1996 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Gérard Blot
© 2009 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Hervé Lewandowski
© 2009 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Hervé Lewandowski
© 1996 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Gérard Blot

peigne

Epoque / période : antiquité tardive

Date de création/fabrication : VIe s. ap. J.-C. (500 - 600)
Lieu de création : Italie (?)
Lieu de découverte : Annaba (Bône) = Hippo Regius
Numéro d’inventaire
Numéro d'entrée : MND 1101

description

Dénomination / Titre
Dénomination : peigne
Description / Décor
Décor : face A (Daniel secouru par Habacuc) ; face B (personnage masculin, 3 : tunique, 2, portant, bouclier, lance, 1)

Etat de l'oeuvre : incomplet - moins les dents du haut et une partie des dents du bas

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 8,4 cm ; Largeur : 7 cm
Matière et technique
Matériau : ivoire
Technique : taillé

Lieux et dates

Date de création / fabrication
Epoque / période : antiquité tardive

Date de création/fabrication : VIe s. ap. J.-C. (500 - 600)
Lieu de création / fabrication / exécution
Italie (?)
Lieu de découverte
Annaba (Bône) = Hippo Regius

Données historiques

Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Mode d’acquisition
achat
Date d’acquisition
date : 1919

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
non exposé

Bibliographie

- Cabrol, Fernand ; Leclercq, Henri (dir.), Leclercq, Henri, Dictionnaire d'archéologie chrétienne et de liturgie = DACL, DACL13, 2, Paris, Librairie Letouzé et Ané, 1938, p. 2948-2950, ill. 10056, n° XVII

Expositions

- Les héritiers de l'empire. Le royaumes des Vandales., Karlsruhe (Externe, Allemagne), Badisches Landesmuseum, 23/10/2009 - 21/02/2010
Dernière mise à jour le 04.03.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances