© 2021 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2021 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2021 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2021 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2021 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2021 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes

Tasse du déjeuner des Portraits de la famille royale et des Vues de Neuilly : Ferdinand-Philippe d’Orléans (1810-1842)

Epoque / période : Louis-Philippe (1830-1848) (Occident->époque contemporaine->Monarchie de Juillet (1830-1848)->maison d'Orléans)

Date de création/fabrication : 1835 - 1837
Lieu de création : manufacture (Hauts-de-Seine = Hauts de Seine->Sèvres)
Numéro d’inventaire
Numéro principal : RFML.OA.2021.12.1
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Manufacture de Sèvres
Moriot, Nicolas-Marie Peintre sur céramique
Barre, Jean Jacques dit aussi , Barre père (Paris, 03/08/1793 - Paris, 10/06/1855), Graveur, D'après

description

Dénomination / Titre
Titre : Tasse du déjeuner des Portraits de la famille royale et des Vues de Neuilly : Ferdinand-Philippe d’Orléans (1810-1842)
Type d'objet
tasse ; art de la table
Description / Décor
L’idée de ce déjeuner apparaît en 1834 et le travail commence au début de l’année 1835. Il est prévu d’orner les trois grandes pièces de forme des portraits du roi, de la reine et de Madame Adélaïde, les tasses d’un portrait de chacun des enfants de Louis-Philippe et Marie-Amélie, d’où leur nombre inhabituel de huit, et enfin les soucoupes de vues de Neuilly.
Le déjeuner entre en magasin le 1er avril 1837. Il est appelé Déjeuner des Portraits de la famille royale et des Vues de Neuilly. Le déjeuner est livré à la reine Marie-Amélie, à la suite d’une visite à la manufacture de la famille royale alors en séjour à Saint-Cloud, le 22 août 1837 pour la somme importante de 5995 francs, ce qui en fait l’un des déjeuners les plus chers livrés à la famille royale sous la monarchie de Juillet.
Les portraits sont peints à la manière de camée par Nicolas-Marie Moriot (Versailles, 1788-1856), peintre miniaturiste, actif à Sèvres de 1828 et 1848. Moriot utilise les portraits exécutés en 1832 par Jean-Jacques Barre (1793-1855), graveur général de la Monnaie, diffusés en plâtre (musée du Louvre), ou édités à Sèvres en biscuit. Il s’agit ici du prince royal, Ferdinand Philippe d’Orléans, peint par Moriot en novembre 1836.
Le décor ornemental, d’un grand raffinement, est conçu par Charles Leloy (1774-1846) sur un « fond de moufle brun violâtre décor colorié à la manière d’Herculanum ». Certains dessins pour le déjeuner de cet ornemaniste prolifique sont conservés dans les archives de la manufacture de Sèvres. Au revers de chaque tasse, un enfant est assis sur des ornements dorés dans un encadrement végétal, à chaque fois différent : ici du laurier pour le prince royal.

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 12,1 cm ; Largeur : 9,3 cm ; Profondeur : 11,8 cm
Matière et technique
Matériau : porcelaine dure

Lieux et dates

Date de création / fabrication
Epoque / période : Louis-Philippe (1830-1848) (Occident->époque contemporaine->Monarchie de Juillet (1830-1848)->maison d'Orléans)

Date de création/fabrication : 1835 - 1837
Lieu de création / fabrication / exécution
manufacture (Hauts-de-Seine = Hauts de Seine->Sèvres)

Données historiques

Date d’acquisition
date d'affectation : 12/05/2021
date de commission des acquisitions : 12/05/2021
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
non exposé
Dernière mise à jour le 08.06.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances