RMN-Grand Palais - Photo T. Ollivier
RMN-Grand Palais - Photo T. Ollivier

Homme poignardant un vieillard : un Israélite massacrant un idolâtre

Beccafumi, Domenico, copie d'après
Numéro d’inventaire
INV 286, Recto
Anciens numéros d'inventaire :
NIII 1267
MA 1223
Référence de l'inventaire manuscrit :
vol.1, p.46
Collection
Département des Arts graphiques
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Beccafumi, Domenico (vers 1486-18 mai 1551), copie d'après
Ecole florentine

description

Dénomination / Titre
Homme poignardant un vieillard : un Israélite massacrant un idolâtre
Type d'objet
Dessins
Description / Décor
Commentaire :
Variante d'un détail de la composition du pavement du Duomo de Sienne, située devant le maître-autel et représentant les 'Israélites massacrant les Idolâtres'. Beccafumi travailla aux cartons préparatoires des 'Histoires de Moïse' entre 1529 et 1531. Ils sont conservés à la Pinacoteca Nazionale de Sienne.

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,216 m ; L. 0,196 m
Matière et technique
Plume et encre brune, lavis brun, pierre noire sur papier beige.

Données historiques

Historique de l'œuvre
E. Jabach, paraphe (L. 2959) ; dessin d'ordonnance ' collé et doré ' ; au verso du montage à bande dorée, numérotation à la sanguine : 283 et f° (L. 960 a) ; Inventaire Jabach : Ecole de Florence, n° 283 (Beccafumi) - Acquis pour le Cabinet du Roi en 1671 ; paraphe de J. Prioult (L. 2953) et numérotation : deux cent quatrevingt trois ; marques de la Commission du Museum (L. 1899) et du Conservatoire (L. 2207).

Notice de l'inventaire Jabach :
Dessin dit d'ordonnance collé et doré de la collection d'Everhard Jabach,
acquis pour le roi en 1671

A. Critères de l'identification

Le dessin a conservé tous les signes attestant sa provenance et son acquisition en 1671 :

- montage Jabach ivoire à large bande d'or fin ;
- numéro d'inventaire Jabach à la sanguine, au verso du montage ;
- paraphe Jabach à l'encre brune [L. 2959], au verso du montage ;

- marques, au verso du montage, du récolement du fonds Jabach effectué en 1690 par Jean Prioult, commissaire-enquêteur au Châtelet de Paris, à la suite du décès de Charles Le Brun, premier peintre du roi, directeur et garde général du Cabinet des tableaux et dessins :

- transcription en toutes lettres du numéro d'inventaire Jabach ;
- paraphe Prioult [L. 2953].

L'iconographie, la technique et les dimensions du montage sont en accord avec la description donnée par la notice de l'inventaire Jabach correspondant au numéro d'inventaire à la sanguine.

B. Notice de l'Inventaire Jabach, février 1671. Minute.
Paris, Archives nationales, O1 1967.

Invantaire de 517 desseins d'ordonnances escole florentinne :

283

Un homme a qui on donne un coup de pougnard ou il y a 4 figure entiere a la plume et lavé sur de papier gris de 10 pouce de long sur 10 1/2 pouc[e] de haut

dudit [de Meurino da Siena [Mecarino da Siena]]

Inventaire du musée Napoléon :
Inventaire du Musée Napoléon. Dessins. Vol.1, p.160, chap. : Ecole de Sienne, carton 11. (...) Numéro : 1223. Nom du maître : Beccafumi, Domenico. Numéro d'ordre dans l'oeuvre du maître : 16. Désignation des sujets : Groupe de l'homme qui se tue et déjà représenté dans les deux dessins précédents. Dessin à la plume et lavé. Dimensions : H. 22 x L. 20cm. Origine : Collection ancienne.Prix de l'estimation de l'objet : 1francs. Emplacement actuel : Calcographie du Musée Napoléon. Observations : Remis le 27 décembre 1828 pour être relié. à l'encre. Signe de recollement : Vu au crayon#trait oblique / au crayon / sur le n° d'ordre. Cote : 1DD33 Note relative à la saisie informatique : Désignation des sujets : l'iconographie, précisée dans la notice n° 1222, concerne en fait les trois notices n° 1221, 1222 et 1223..
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : Jabach, Everhard
Mode d’acquisition
acquis pour le Cabinet du roi
Date d’acquisition
1671

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Petit format
Dernière mise à jour le 06.09.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances