Etude pour une sainte Madeleine éplorée

Numéro d’inventaire
INV 2585, Recto
Anciens numéros d'inventaire :
NIII 22560
MA 12584
Numéros de catalogues :
Inv. Ecole espagnole k 24
Référence de l'inventaire manuscrit :
vol.1, p.419
Collection
Département des Arts graphiques
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
YANEZ DE LA ALMEDINA Fernando (documenté en 1505-documenté en 1536)
Ecole espagnole
(Dominique Cordellier, 1994)

Anciennes attributions :
VINCI Leonardo da, école de
LUINI Bernardino, école de

description

Dénomination / Titre
Etude pour une sainte Madeleine éplorée
Type d'objet
Dessins
Description / Décor
Commentaire :
Ce dessin a servi à élaborer la Madeleine dans le Calvaire de l'ancienne collection Montortal (Madrid, coll. privée) et dans 'La Lamentation sur le Christ mort' de la Cathédrale de Cuenca. Le motif a fait l'objet d'une autre étude plus poussée sur d'autres feuilles de même technique (Berlin, Kupferstichkabinett, Inv. KdZ 17241 - voir G. Bora, comm. écrite 1987 -et Louvre, Inv. 6795). Il est le reflet d'un dessin de Leonardo da Vinci, rapproché de 'La Vierge au rocher' (New York, Metropolitan Museum). (D. Cordellier, dans 'Hommage à Michel Laclotte, Etude sur la peinture du Moyen-Age et de la Renaissance', Milan, 1994, pp.415-429 et dans cat. exp. 'Fernando Spagnolo', Florence, Casa Buonarroti, 1998.). Selon P.M. Ibanez Martinez (Dibujos y grabados en el proceso creador de Yanez, A.E.A., n°278, 1997, pp.127-142), ce dessin n'a pas été réalisé pendant la période italienne ni pendant la valencienne. Il propose une datation vers 1518-1519. Le même historien (dans 'Fernando Yanez de la Almedina. La incognita Yanez', Universidad de Castilla-La Mancha, 1999, pp. 157 et ss.) analyse ce dessin comme une interprétation à partir des personnages des cartons de Raffaello pour les tapis des 'Actes des Apôtres' dans la Chapelle Sixtine. En particulier, pour 'La Mort d'Ananie' et pour 'Le Châtiment d'Elymas'. (L. Boubli, Louvre, Département des Arts graphiques, inventaire Général des dessins de l'Ecole espagnole, XVIe-XVIIIe siècles, Paris, 2002, n° 24, p. 44, 45) Voir le dessin Inv. 6796. Porte au verso une autre étude.

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,075 m ; L. 0,082 m
Matière et technique
Ce dessin est monté avec l'Inv. 2587. Pointe de métal, traces de rehauts gouache blanche, sur papier préparé beige. Mis au carreau à la pointe de métal. Annotation à la pointe de métal en haut à gauche : '20', repassé à la mine de plomb : '28'.

Données historiques

Historique de l'œuvre
E. Jabach ; paraphe (L. 2959), au verso ; dessin dit du 'Rebut' - Entré dans le Cabinet du Roi en 1671, paraphe A. Coypel (L. 478) ; marque de la Commission du Muséum et du Conservatoire (L. 1899 et L. 2207) ; marque du Musée (L. 1886), en bas à gauche.

Inventaire du musée Napoléon :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.9, p.1690, chap. : Ecoles diverses, 2ème boîte. (...) Num¿ro : 12584.Inconnus. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 1er à 1097 compris#petit trait oblique / au crayon. D¿signation des sujets : Dans la boite de bois n° 2, sont renfermés onze paquets de dessins dont la très majeure partie n'est partie trois mots barrés à l'encre n'est point collée ; ils sont faits de différentes manières. Chacun des dix premiers paquets en contient cent, et le onzième quatre vingt dix sept ; en tout 1097, y compris les contr'épreuves et les moindres croquis. Origine : Idem & Collection ancienne /&. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon /&. Signe de recollement : Vu au crayon# Vu signe de récolement barré de plusieurs traits au crayon au crayon#trait oblique / au crayon / sous le n° d'ordre. Annotations marginales sur l'inventaire : Nouveau n° 2 à l'encre / dans la marge / à gauche du n° d'ordre. Cote : 1DD41
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : Jabach, Everhard
Mode d’acquisition
acquis pour le Cabinet du roi
Date d’acquisition
1671

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Petit format

Expositions

- Los Hernandos : Pintores hispanos del entorno de Leonardo, Valence (Espagne), Museo de Bellas Artes (Valence), 05/03/1998 - 05/05/1998
- Ferrando Spagnuolo e altri maestri iberici nell'Italia di Leonardo e Michelangelo, Florence, Casa Buonarroti, 19/05/1998 - 30/07/1998
Dernière mise à jour le 05.10.2019
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances