Homme nu assis à terre, de trois quarts à droite, le bras gauche accoudé

vers 1880/1895
Numéro d’inventaire
RF 2348, Recto
Numéros de catalogues :
Inv. français, t. XIII B 2345
Référence de l'inventaire manuscrit :
vol.20, p.18
Collection
Département des Arts graphiques
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures, collection du musée d'Orsay
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Puvis de Chavannes, Pierre (1824-1898)
Ecole française

description

Dénomination / Titre
Homme nu assis à terre, de trois quarts à droite, le bras gauche accoudé
Type d'objet
Dessins
Description / Décor
Commentaire :
Homme nu assis à terre, de trois quarts à droite, le bras gauche accoudé à un socle. 'Une inscription d'une main étrangère au verso ('Rouen. Inter Artes ? Homère ?') rapproche ce dessin, soit d'Homère dans un des panneaux du mur de gauche de l'escalier de la Bibliothèque de Boston, 'La Poésie épique' ou 'Homère' (mais le personnage est assis nettement plus haut et tient un bâton d'aveugle), soit le décor du musée de Rouen, 'Inter Artes et Naturam', sans doute pour la figure d'artiste assis à terre au premier plan à droite. Dans les deux cas, les rapports paraissent très éloignés. Stylistiquement, on peut dater le dessin des années 1880-1895.' (L.-A. Prat, Musée du Louvre, Cabinet des dessins - Inventaire Général des dessins français, Lettre P, Paris, 1997, R.M.N., n° 2345, p. 641)

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,187 m ; L. 0,204 m
Matière et technique
Crayon noir.

Lieux et dates

Date de création / fabrication
vers 1880/1895

Données historiques

Historique de l'œuvre
Don des héritiers de Puvis de Chavannes en 1899 au Musée National du Luxembourg (L. 1899 a) ; reversement au Musée du Louvre en 1929 (L. 1886 a).
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : Puvis de Chavannes, héritiers
Mode d’acquisition
don
Date d’acquisition
1899

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Petit format
Dernière mise à jour le 06.09.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances