RMN-Grand Palais (Musée du Louvre) - Thierry Le Mage
Autre RMN
RMN-Grand Palais (Musée du Louvre) - Thierry Le Mage
RMN

Rencontre de sainte Elisabeth et de Zacharie à la porte dorée

Vers 1534
Numéro d’inventaire
INV 3458, Recto
Anciens numéros d'inventaire :
NIII 4853
MA 4543
Référence de l'inventaire manuscrit :
vol.2, p.89
Collection
Département des Arts graphiques
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Giulio Romano (Giulio Pippi, dit aussi Jules Romain) (1499-1546), attribué à
Ecole romaine et ombrienne
(R. Bacou, 1981)

Anciennes attributions :
PIAZZA Callisto
(Morel D'Arleux)
VECELLIO Tiziano
(note manuscrite ancienne)
PIPPI Giulio
(F. Reiset (Inv. ms))
LUCIANI Sebastiano
(Note manuscrite sur le montage)

Propositions d'attributions :
Pagni Benedetto, attribué à
(R. Serra, 2019)
Pagni Benedetto
(S. L'Occaso, 2011)

description

Dénomination / Titre
Rencontre de sainte Elisabeth et de Zacharie à la porte dorée
Type d'objet
Dessins
Description / Décor
Commentaire :
Autrefois donné à Callisto Piazza da Lodi par Morel d'Arleux (Inv. ms), ce dessin a été classé parmi les originaux de Giulio Romano par F. Reiset (Inv. ms). Ensuite, il a été reclassé parmi les feuilles attribuées à l'artiste (R. Bacou, 1981, Inv. ms). S. L'Occaso (2011) a proposé l'attribution à l'un des élève du maître, Benedetto Pagni, en l'identifiant comme une étude préparatoire pour un tableau d'autel de l'église des Carmelites, à Mantoue. L'œuvre, commandée par Girolamo Andreasi en 1534 pour la chapelle familial, est connue à travers trois fragments conservés à la Galleria Sabauda de Turin. L'un des fragments, une lunette avec Dieu le père entouré d'anges (Inv. 453, huile sur toile) semble correspondre à la partie supérieure du dessin ; un autre (Inv. 147, huile sur toile) se rattache assez précisément de la figure de Joaquin, à gauche de la composition, tandis qu'un dernier fragment avec la figure de la Vierge (Inv. 900, huile sur toile), laisse imaginer une variante iconographique dans l'ensemble du tableau. La peinture, selon L'Occaso (Ibidem, p. 9), présenterait ainsi la Rencontre Joachim et de sainte Anne accompagnée de l'Immaculée conception, une identification qui a été refusée par A. Nesi (2017). Ce dessin, fortement influencé par le style de Giulio Romano, est à considérer comme le premier tasseau pour la reconstruction du corpus de dessin de son collaborateur Benedetto Pagni (Serra, 2019).
BIBLIOGRAPHIE :
- S. L'Occaso, 'New Findings about some Mantouan Drawings by Giulio Romano and His Circle', dans Master Drawings, 49, 2011, 1, p. 7-9, repr. fig. 12 ;
- R. Berzaghi, 'La scuola di Giulio. Appunti per un aggiornamento e qualche aggiunta per Fermo Ghisono, Benedetto Pagni e Giovan Battista Bertani', in 'Giulio Romano e l'arte del Cinquecento', actes du colloque (Mantoue, 28-31 maggio 2009), sous la direction de U. Bazzotti, Modène 2014, p. 281, nota 34 ;
- A. Nesi, 'Osservazioni su un'"Immacolata Concezione" mantovana e su altre opere di Benedetto Pagni', in Arte Cristiana, CV, 899, mars-avril, p. 81-84 ;
- S. L'Occaso, 'Giulio Romano "universale". Soluzioni decorative, fortuna delle invenzioni, collaboratori e allievi', Mantoue, 2019, p. 282-283 ;
- R. Serra, dans 'Giulio Romano a Mantova,"Con nuova e stravagante maniera", cat. exp. (Mantoue, Palazzo Ducale, 6 octobre 2019 - janvier 2020), sous la direction de Laura Angelucci, Roberta Serra, Musée du Louvre, Département des Arts graphiques, Peter Assmann, Paolo Bertelli avec la collaboration de Michela Zurla, Complesso Museale Palazzo Ducale di Mantova, éd. Skira, Milan, 2019, p. 208 n° 96

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,403 m ; L. 0,24 m
Matière et technique
Plume et encre brune, lavis brun, rehauts de blanc. Trace d'un trait vertical à la pierre noire. Papier beige. Annotation à la plume et à l'encre brune, en bas à gauche : 'Tiziano' (raturée au crayon). Une autre annotation coupée se perçoit le long du bord inférieur. Collé en plein.
Forme
cintrée

Lieux et dates

Date de création / fabrication
Vers 1534

Données historiques

Historique de l'œuvre
Ch.-P.-J.-B. de Bourgevin Vialart de Saint Morys - Saisie des biens des Émigrés en 1793, remise au Museum en 1796-1797 ; marque du Louvre (L. 1886a).

Inventaire du musée Napoléon :
Inventaire du Musée Napoléon. Dessins. Vol.3, p.594, chap. : Ecole milanaise, carton 41. (...) Numéro : 4543. Nom du maître : Lodi, Callisto Piazza da à l'encre. Numéro d'ordre dans l'oeuvre du maître : 1er. Désignation des sujets : Sujet inconnu ; composition mistique. Dessin lavé et rehaussé de blanc. Il est cintré du haut. Dimensions : H. 40 x L. 24cm. Origine : Collection nouvelle.Prix de l'estimation de l'objet : 25francs. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon /&. Signe de recollement : Vu au crayon#trait oblique / au crayon / sous le n° Morel d'Arleux. Cote : 1DD35
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : Saint-Morys, Ch.-P.-J.-B. de Bourgevin Vialart de
Mode d’acquisition
Saisie des Emigrés
Date d’acquisition
1793

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Petit format

Expositions

- Notice des dessins placés dans les Galeries du Musée Royal, au Louvre [Ecole italienne], Paris, Musée du Louvre, 1838 - 1866
- Notice des dessins, peintures, émaux et terres cuites émaillées exposés au Musée Royal, dans la Galerie d'Apollon, Paris, Musée du Louvre, 1820 - 1838
- Notice des dessins, peintures, émaux et terres cuites émaillées exposés au Musée Royal dans la Galerie d'Apollon, Paris, Musée du Louvre, 1817 - 1820
- "Con nuova e stravagante maniera". Giulio Romano a Mantova, Mantoue, Palazzo ducale, 06/10/2019 - 06/01/2020
Dernière mise à jour le 06.09.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances