Homme drapé de trois-quarts vers la gauche

Numéro d’inventaire
RF 432, Verso
Anciens numéros d'inventaire :
HDLS 14
Référence de l'inventaire manuscrit :
vol.19, p.40
Collection
Département des Arts graphiques
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Lippi, Filippino (1457-1504)
Ecole florentine

Anciennes attributions :
GARBO Raffellino del

description

Dénomination / Titre
Homme drapé de trois-quarts vers la gauche
Type d'objet
Dessins
Description / Décor
Commentaire :
Selon G. R. Goldner (in cat. exp. The Drawings of Filippino Lippi and his Circle, New York, The Metropolitan Museum of Art, 1997-1998, n° 14), il pourrait s'agir d'une première pensée pour la figure d'homme assis endormi représentée dans le 'Saint Pierre délivré de prison', fresque de la Cappella Brancacci, à Florence (Santa Maria del Carmine).
A rapprocher d'autres études conservées à Dresde (Kupferstichkabinett), Londres (British Museum) et Kansas City (William Rockhill Nelson Gallery of Art) - voir B. Berenson, 'The Drawings of the Florentine Painters', Londres, 1903, vol. II, n° 1362, cf. n° 1278, 1279, 1347 (éd. Florence, 1961, n° 1341 J-I**).

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,2 m ; L. 0,11 m
Matière et technique
Pointe de métal avec rehauts de blanc sur papier préparé en gris.

Données historiques

Historique de l'œuvre
A.-Ch.-H. His de La Salle (L. 1333 ; Etats des dessins... His de La Salle..., n°14 (Lippi) ; don en 1878 ; marque du Louvre (L.1886a).
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : His de la Salle, Aimé-Charles-Horace
Mode d’acquisition
don
Date d’acquisition
1878

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Petit format

Expositions

- Notice des dessins de la collection His de la Salle exposés au Louvre, Paris, Musée du Louvre, 1881 - 1900
- The drawings of Filippino Lippi and his circle, New York, The Metropolitan Museum of Art - The Cloisters, 28/10/1997 - 11/01/1998
Dernière mise à jour le 06.09.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances