RMN-Grand Palais (Musée du Louvre) - Thierry Le Mage
Autre RMN
RMN-Grand Palais (Musée du Louvre) - Thierry Le Mage
RMN

Caïn maudit par Dieu le Père pour le meurtre d'Abel

Numéro d’inventaire
RF 491, Recto
Anciens numéros d'inventaire :
HDLS 74
Numéros de catalogues :
Inventaire italien, t. IX FV 69
Référence de l'inventaire manuscrit :
vol.19, p.44
Collection
Département des Arts graphiques
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Bandinelli, Baccio (1493-1560)
Ecole florentine
(His de la Salle)

description

Dénomination / Titre
Caïn maudit par Dieu le Père pour le meurtre d'Abel
Type d'objet
Dessins
Description / Décor
Commentaire :
Traditionnellement donné à Bandinelli, ce dessin a été identifié par J. Bean ('Inventaire général des dessins des musées de province, IV, Bayonne, musée Bonnat, les dessins italiens de la collection Bonnat', Paris, 1960, sous n° 3) comme une réplique autographe d'après une étude pour le projet de reconstruction du choeur de Santa Maria del Fiore, à Florence, commandé par Cosimo I de' Medici en 1547. E. A. Carroll ('The Drawings of Rosso Fiorentino', thèse de l'université de Harvard (Cambridge, 1964), 2 vol., New York - Londres, 1976, II, p. 532-534), sans établir une relation avec ce décor, avait en revanche suggéré une datation avant 1515 en remarquant dans notre dessin l'influence de certaines scènes de la voûte de la chapelle Sixtine (Vatican) et une similitude entre la figure de Dieu le Père et un vieil homme nu dessiné sur une feuille de Florence (GDSU, inv. 6926 F, ibidem, F.22A). Selon W. R. Valentiner (Bandinelli, Rival of Michelangelo', The Art Quarterly, XVIII, 1955, 3, p. 245) on pourrait reconnaître sous les traits du visage de Dieu le Père un autoportrait de l'artiste. Il présente en effet une certaine ressemblance avec les autoportraits de Bandinelli, notamment avec celui de profil sculpté en marbre et conservé au Louvre (inv. RF 129). R. Ward ('Baccio Bandinelli as a draughtsman', thèse de l'université de Londres, 1982, p. 158, 176 et 390, n° 372) a signalé une seconde version du dessin au musée de Budapest (Szépmüvészeti Múzeum, Inv.2010). Bibliographie : Léonce Both de Tauzia, Notice des dessins de la collection His de la Salle exposés au Louvre, Paris, 1881, no 10 W. R. Valentiner, 'Bandinelli, Rival of Michelangelo', The Art Quarterly, XVIII, 1955, 3, p. 245 Jacob Bean , 'Inventaire général des dessins des musées de province, IV, Bayonne, musée Bonnat, les dessins italiens de la collection Bonnat', Paris, 1960, sous n° 3 E. A. Carroll , 'The Drawings of Rosso Fiorentino', thèse de l'université de Harvard (Cambridge, 1964), 2 vol., New York - Londres, 1976, II, p. 532-534 Roger Ward, 'Baccio Bandinelli as a draughtsman', thèse de l'université de Londres, 1982, p. 158, 176 et 390, n° 372 Bernadette Py, Everhard Jabach collectionneur (1618-1695). Les dessins de l'inventaire de 1695 (Notes et documents des musées de France, 36), Paris, 2001, no 799 Roberta Serra in 'Baccio Bandinelli' (Cabinet des dessins), par C. van Tuyll et al., Milan, 2008, n° 35, repr. Françoise Viatte, Marc Bormand et Vincent Delieuvin, Musée du Louvre. Cabinet des dessins. Inventaire général des dessins italiens, IX. Baccio Bandinelli, dessins, sculptures, peintures, Paris, 2011, no 60, repr. Laurence Lhinares & Dominique Cordellier, 'L'Italie et la France de la Renaissance : une anthologie' in Officier et gentleman au XIXe siècle. La collection Horace His de La Salle, cat. exp. Paris, 2019, pp. 27-52, p. 174, n°15, repr. p. 31.

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,403 m ; L. 0,273 m
Matière et technique
Plume et encre brune .
H. 403 ; L. 273 mm.
Restauré en 2002.

Données historiques

Historique de l'œuvre
Everhard Jabach (1618-1695 ; variante de L. 2959, verso ; reste de montage à bande dorée et indication de format, L. 960a ; inventaire de 1695, fol. 86, no 155, selon Py 2001) ; Gerhard Michael Jabach, son petit-fils (annotation, à la plume et encre brune, au verso : Baccio Bandinelli ; G. M. Jabach) ; sa vente après décès, Amsterdam, 16 octobre 1753, no 4 (5,10 florins à Fokke). Narcisse Revil (1779-1844) ; sa vente, Paris, 29 mars - 2 avril 1842, no 15 (70 francs à « Lasalle ») ; His de La Salle (L. 1333, recto, en bas à gauche ; État des dessins... 1872, no 74) ; don au musée du Louvre en 1872, entré au musée en 1878 (L. 1886a, recto, en bas à gauche).
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : His de la Salle, Aimé-Charles-Horace
Mode d’acquisition
don
Date d’acquisition
1878

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Petit format

Expositions

- L'Honneur de la Curiosité : De Dürer à Poussin, les dessins de la seconde collection Jabach, Paris, Musée du Louvre, 18/01/2002 - 15/04/2002
- Baccio Bandinelli, 1493-1560. Dessins et sculptures du Louvre, Paris, Musée du Louvre, 21/02/2008 - 26/05/2008
- Officier & gentleman. Dessins de la collection His de La Salle, Paris, Musée du Louvre, 07/11/2019 - 10/02/2020
Dernière mise à jour le 10.12.2019
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances