RMN-Grand Palais (Musée du Louvre) - Michel Urtado
Autre RMN - Grand Palais (Musée du Louvre) Michèle Bellot
Autre RMN
RMN-Grand Palais (Musée du Louvre) - Michel Urtado
RMN - Grand Palais (Musée du Louvre) Michèle Bellot
RMN

Galathée auprès d'un héros

INV 10494, Recto
Département des Arts graphiques
Numéro d’inventaire
INV 10494, Recto
Anciens numéros d'inventaire :
NIII 7484
MA 6978
Référence de l'inventaire manuscrit :
vol.5, p.130
Collection
Département des Arts graphiques
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Samacchini, Orazio (1532-1577)
Ecole bolonaise
(Ph. Pouncey (note ms))

Anciennes attributions :
BAGNACAVALLO l'un des
Ecole bolonaise
(E. Jabach)
ANONYME ITALIEN
Ecole bolonaise
(Morel d'Arleux (Inv. ms))
ANONYME ITALIEN XVIè s
Ecole bolonaise
(Frédéric Reiset (Inv. ms))

description

Dénomination / Titre
Galathée auprès d'un héros
Type d'objet
Dessins
Description / Décor
Commentaire :
'Cette composition très aboutie pose plusieurs problèmes d'interprétation. Une étude antérieure présentant la même organisation avec quelques détails divergents est conservée au Metropolitan Museum de New York (inv. 61-20-5) parmi les dessins anonymes avec une proposition d'attribution de Mario Di Giampaolo à Orazio Sammachini. Dans le dessin américain Poséidon sur son char est nettement visible à l'arrière-plan et les Néréides ne brandissent pas une draperie mais plutôt une oriflamme, par ailleurs le canon des figures est plus allongé et délicat alors que dans la feuille parisienne l'artiste s'est visiblement attardé à décrire le corps florissant et la nudité de sa figure féminine. Malheureusement aucune composition peinte n'a pu être mise en rapport avec ces deux dessins. On sait que Sammachini depuis sa participation au décor de la Rocca des Rossi à San Secondo où il a peint à fresque la salle des Geants et la salle d'Adonis a été particulièrement apprécié par les commanditaires émiliens. Le Louvre conserve du reste une peinture liée à ce décor : Mercure ordonne à Enée d'abandonner Didon (inv. 4637; Severine Laborie, 'Mercure ordonne à Enée d'abandonner Didon d'Orazio Sammachini : une oeuvre dévoilée par sa restauration', La revue des Musées de France, 2008, p. 70-78). Plus tard dans sa carrière vers 1565-70 il est intervenu au château de Sanvitale à Sala Baganza, également sur des thèmes mythologiques. Le dessin du Louvre, avec son raffinement de matière, ses touches minutieuses de lavis, sa solidité des volumes, semble une oeuvre de maturité' (Catherine Loisel dans cat. exp. Oeuvres d'art du Musée du Louvre à Thessalonique. L'Europe et les mythes grecs : Dessins du Musée du Louvre, XVIe - XIXe siècles, par C. Loisel, Thessalonique, Fondation Teloglion, Aristotle Université de Thessalonique, 12 Octobre 2012 - 27 Janvier 2013, n° 35).
Voir aussi :
D. Cordellier in cat. exp. Un siècle de dessin à Bologne 1480-1580. De la Renaissance à la réforme tridentine, Paris, Musée du Louvre, 2001, sous n° 51, p. 173 ;
idem, cat. exp. Il Cinquecento a Bologna. Disegni dal Louvre e dipinti a confronto, Bologne, Pinacoteca Nazionale, 2002, sous n° 85, p. 307.

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,198 m ; L. 0,248 m
Matière et technique
Plume et encre brune, lavis brun, rehauts de blanc, tracé préparatoire à la pierre noire, sur papier lavé beige. Mis au carreau à la pierre noire. Collé en plein.

Données historiques

Historique de l'œuvre
E. Jabach (L. 2959) ; montage à bande dorée des dessins d'ordonnance ; Inventaire Jabach, I, n° 261 (Bagnacavallo) - Entré dans le Cabinet du Roi en 1671 ; paraphe de J. Prioult (L. 2953) ; marques révolutionnaires de la Commission du Museum et du Conservatoire (L. 1899 et L.2207).
Notice de l'inventaire Jabach :
Dessin dit d'ordonnance collé et doré de la collection d'Everhard Jabach,
acquis pour le roi en 1671

A. Critères de l'identification

Le dessin a conservé tous les signes attestant sa provenance et son acquisition en 1671 :

- montage Jabach ivoire à large bande d'or fin ;
- numéro d'inventaire Jabach à la sanguine, au verso du montage ;
- paraphe Jabach à l'encre brune [L. 2959], au verso du montage ;

- marques, au verso du montage, du récolement du fonds Jabach effectué en 1690 par Jean Prioult, commissaire-enquêteur au Châtelet de Paris, à la suite du décès de Charles Le Brun, premier peintre du roi, directeur et garde général du Cabinet des tableaux et dessins :

- transcription en toutes lettres du numéro d'inventaire Jabach ;
- paraphe Prioult [L. 2953].

L'iconographie, la technique et les dimensions du montage sont en accord avec la description donnée par la notice de l'inventaire Jabach correspondant au numéro d'inventaire à la sanguine.

B. Notice de l'Inventaire Jabach, février 1671. Minute.
Paris, Archives nationales, O1 1967.

Invantaire de 517 desseins d'ordonnances escole florentinne :

261

Un Mars et Venus et une Galatté ou il y a 5 figures entiere a la plume lavé et rehaussé sur de papier rous de 1 pied de long sur 10 pouce de haut

dudit [de Bagnacavallo]
Inventaire du musée Napoléon :
Inventaire du Musée Napoléon. Dessins. Vol.5, p.901, chap. : Ecole italienne D, carton 62. (...) Numéro : 6978.Idem & Maîtres inconnus /&. Numéro d'ordre dans l'oeuvre du maître : 73. Désignation des sujets : Les Amours de Thétis et de Pelée. Dessin à la plume, lavé et rehaussé de blanc. Dimensions : H. 20 x L. 25cm. Origine : Idem & Collection ancienne /&.Prix de l'estimation de l'objet : 1francs. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon /&. Signe de recollement : Vu au crayon. Cote : 1DD37
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : Jabach, Everhard
Mode d’acquisition
acquis pour le Cabinet du roi
Date d’acquisition
1671

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Petit format

L'œuvre est visible sur rendez-vous en salle de consultation des Arts graphiques.

Expositions

- L'Europe et les mythes grecs. Dessins du musée du Louvre, XVIe - XIXe siècles
Etape :
Fondation Telloglion, Thessalonique, Grèce - 12 octobre 2012 - 27 janvier 2013
Dernière mise à jour le 06.09.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances