RMN-Grand Palais (Musée du Louvre) - Michel Urtado
Autre RMN
RMN-Grand Palais (Musée du Louvre) - Michel Urtado
RMN

Homme nu, debout, le bras droit levé

Numéro d’inventaire
INV 10907, Recto
Anciens numéros d'inventaire :
NIII 19688
MA 12545
Référence de l'inventaire manuscrit :
vol.5, p.200
Collection
Département des Arts graphiques
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Sabatini, Lorenzo (1530 (?)-1576)
Ecole bolonaise
(Ph. Pouncey)

Anciennes attributions :
INCONNU
ANONYME ITALIEN XVIè s
CELLINI Benvenuto

description

Dénomination / Titre
Homme nu, debout, le bras droit levé
Type d'objet
Dessins
Description / Décor
Commentaire :
Autrefois donné à Benvenuto Cellini (note ms sur le dessin), classé à un maître inconnu par Morel d'Arleux (Inv. ms), puis parmi les feuilles des anonymes italiens de la fin du XVI siècle par F. Reiset (Inv. ms), ce dessin a été reclassé à Lorenzo Sabatini en suivant une proposition de Ph. Pouncey (note ms au verso du papier de support),

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,381 m ; L. 0,12 m
Matière et technique
Plume et encre noire, pierre noire, sur papier lavé de beige. Déchiré en bas à droite et les long des bords. Annotation à la plume et à l'encre brune, en haut à droite : 'benvenuto celini 96'. Doublé.

Données historiques

Historique de l'œuvre

Inventaire du musée Napoléon :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.9, p.1601, chap. : Ecoles diverses, volume 34. (...) Num¿ro : 12545.Idem & Inconnus /&. D¿signation des sujets : Volume 34, ayant pour titre : Disegni Studij di Autori diversi, tomo 13.#Il contient cent deux feuilles et cent soixante quinze dessins, études, etc., faits de différentes manières sur les cent premières feuilles. Origine : Idem & Collection nouvelle /&. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon /&. Signe de recollement : Vu au crayon. Cote : 1DD41

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Petit format
Dernière mise à jour le 22.11.2019
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances