RMN-Grand Palais (Musée du Louvre) - Michel Urtado
Autre RMN
RMN-Grand Palais (Musée du Louvre) - Michel Urtado
RMN

L'Assomption de la Vierge

Numéro d’inventaire
INV 18216, Recto
Anciens numéros d'inventaire :
NIII 24486
MA 12596
Référence de l'inventaire manuscrit :
vol.7, p.499
Collection
Département des Arts graphiques
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
BENSO Giulio (1601-1668)
Ecole piémontaise et génoise
(C. Monbeig Goguel)

Anciennes attributions :
ANONYME ITALIEN XVIIIè s

Propositions d'attributions :
BENSO Giulio, attribué à
(catherine Monbeig Goguel, 1985)

description

Dénomination / Titre
L'Assomption de la Vierge
Type d'objet
Dessins
Description / Décor
Commentaire :
" C'est suivant la proposition de Catherine Monbeig Goguel que cette grande feuille, jusqu'alors classée parmi les anonymes italiens du xviiie siècle, a été attribuée à Giulio Benso annotation sur le fac-similé de l'inventaire manuscrit par Roseline Bacou en 1988). Les mêmes choix formels sont repris par le maître, comme la figure de Dieu aux bras ouverts, dans La Conversion de saint Paul conservée à la faculté des Beaux-Arts de l'université de Porto (inv. 99.1.1193 ; Nicholas Turner, Dibujos de maestros europeos en las colecciones portuguesas 1500-1800, Madrid, 2002, p. 73, no 27, repr.) et dans Le Couronnement de la Vierge du Statens Museum for Kunst à Copenhague, une étude de jeunesse que Benso exécuta d'après le médaillon peint en 1564 par le Bergamasco dans la cathédrale Saint-Laurent à Gênes (inv. GB 5610 ;Mary Newcome Schleier, Italian Drawings in the Department of Prints and Drawings, Statens Museum for Kunst, Copenhague, 2004, p. 84-85, no 47, repr.). Un tracé confus caractérise la figure de Dieu le Père, tandis que les autres silhouettes - celles du Christ, de la Vierge et des anges - sont décrites dans un style qui rappelle plutôt le graphisme de La Vision de saint Dominique du musée des Beaux-Arts de Rouen, attribuée à Gioacchino Assereto (inv. 975-4-331 ; voir Gênes triomphante et la Lombardie des Borromée, Ajaccio, musée Fesch, 28 octobre 2006 - 23 février 2007, p. 78, no 29, par Federica Mancini). Tout en reconnaissant la complexité du tracé de ce dessin, dont l'attribution à Benso reste sous réserve, nous proposons de le dater autour des années 1630, puisqu'il témoigne de la connaissance de compositions importantes, comme la voûte de l'église San Domenico à Gênes, mais se rapproche également, par le format vertical et la disposition des personnages, de La Trinité que Benso peignit, comme tant d'autres tableaux, à destination de l'abbaye de Weingarten en Allemagne du Sud (Massimo Bartoletti, « "Perillustri Domino Iuli": un profilo dell'attività di Giulio Benso nell'abbazia di Weingarten », dans Genova e l'Europa continentale, sous la dir. de Piero Boccardo et Clario Di Fabio, Gênes, 2004, p. 94, fig. 5)". F. Mancini, 'Dessins italiens du musée du Louvre, Dessins génois, XVIe - XVIIIe siècle', Paris, 2017, n°302.

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,7 m ; L. 0,362 m
Matière et technique
encre grise;lavis gris;pierre noire;plume

Données historiques

Historique de l'œuvre

Inventaire du musée Napoléon :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.9, p.1694, chap. : Ecole italienne, Dessins en paquets. (...) Num¿ro : 12596.Maîtres divers. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 10. D¿signation des sujets : Cent cartons et feuilles dont deux cartons à deux dessins, un à quatre, et un à cinq. 109 nombre de dessins qui sont dans chaque paquet#Plus une gravure. Origine : Collection nouvelle. Emplacement actuel : Calcographie du Musée Napoléon. Signe de recollement : Vu au crayon. Cote : 1DD41

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Très grand format

Expositions

- Dessiner la grandeur. Le dessin à Gènes à l'époque de la République, Paris, Musée du Louvre, 12/06/2017 - 25/09/2017
Dernière mise à jour le 10.02.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances