Chronos ou l'allégorie de l'hiver

vers 1653/1655
Numéro d’inventaire
INV 28659, Recto
Anciens numéros d'inventaire :
NIII 11721
MA 10502
Numéros de catalogues :
Guiffrey et Marcel G 6346
Référence de l'inventaire manuscrit :
vol.12, p.54
Collection
Département des Arts graphiques
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Le Brun, Charles (1619-1690)
Ecole française

description

Dénomination / Titre
Chronos ou l'allégorie de l'hiver
Type d'objet
Dessins
Description / Décor
Commentaire :
Etude pour le décor pour le plafond du grand cabinet du premier étage de l'hôtel de l'abbé de La Rivière, évêque de Langres, situé place Royale à Paris (aujourd'hui 14, place des Vosges), entre 1653-1655. Plafond démonté en 1872 et remonté au musée Carnavalet à Paris. La composition évoque le Lever du jour, avec Apollon et les Heures occupées aux diverses tâches qui leurs incombent. Aux angles de la voussure, huit médaillons représentent les Dieux de la Fable. 'A gauche, étude pour la figure du dieu Chronos, symbolisant le Temps, dans un des médaillons de la voussure du plafond (...). Quelques années plus tard, le dessin a été utilisé une seconde fois par Le Brun, dans la salle à manger de Vaux-le-Vicomte ; en le complétant par un enfant tenant un brasero, il a transformé la figure du Temps, en allégorie de l'Hiver. Par la suite, au début des années 1670, Le Brun s'est encore servi de cette étude, pour représenter le Verseau à la voûte du Pavillon de l'Aurore à Sceaux, dans la partie de la composition consacrée à l'hiver. La différence de style entre les figures du vieillard et de l'enfant, dessinées à sept ans d'intervalle, est significative. A gauche, le trait est vigoureux, ponctué d'accents ; à droite, le style est adouci avec un modelé plus large et plus sûr (Montagu, 1963, n° 82).' (Beauvais, Louvre, Inventaire général des dessins, Ecole française, Charles Le Brun, 1619-1690, tome I, Paris, 2000, n° 41, p. 42, 43)

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,303 m ; L. 0,444 m
Matière et technique
Sanguine, avec rehauts de craie blanche, sur papier beige. Bords irréguliers, avec petites lacunes sur le bord supérieur.

Lieux et dates

Date de création / fabrication
vers 1653/1655

Données historiques

Historique de l'œuvre
Atelier de Le Brun. Entré dans les collections royales en 1690 ; paraphes de Jean Prioult (L. 2953) au verso, de Claude Delamotte (L. 478) et de Jules Robert de Cotte (L. 1963) ; marque du musée (L. 1886).

Inventaire du musée Napoléon :
Inventaire du Musée Napoléon. Dessins. Vol.7, p.1309, chap. : Ecole française, carton 112. (...) Numéro : 10502. Nom du maître : Idem & Le Brun, Charles /&. Numéro d'ordre dans l'oeuvre du maître : 603 à 870 compris. Désignation des sujets : Etudes de Le Brun, pour différens tableaux, faites au crayon rouge et blanc, et parmi, quelques unes aux crayons noir et blanc. Aucune n'est collée. Origine : Idem & Collection ancienne /&. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon /&. Signe de recollement : Vu au crayon#trait oblique / à l'encre / à droite du nom du maître#268 Cor au crayon#268 Cor au crayon#Cor au crayon. Cote : 1DD39
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : Atelier de Le Brun
Mode d’acquisition
Saisie royale
Date d’acquisition
1690

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Grand format

Expositions

- Charles Le Brun 1619-1690 peintre et dessinateur, Versailles, Château de Versailles, 01/07/1963 - 30/10/1963
- Le Pavillon de l'Aurore : Les dessins de Le Brun et la coupole restaurée, Sceaux, Musée de l'Ile-de-France, 04/10/2000 - 29/01/2001
Dernière mise à jour le 06.09.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances