Femme drapée, à genoux

vers 1679/1684
Numéro d’inventaire
INV 29018, Recto
Anciens numéros d'inventaire :
NIII 12080
MA 10504
Numéros de catalogues :
Guiffrey et Marcel G 7334
Référence de l'inventaire manuscrit :
vol.12, p.106
Collection
Département des Arts graphiques
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Le Brun, Charles (1619-1690)
Ecole française

description

Dénomination / Titre
Femme drapée, à genoux
Type d'objet
Dessins
Description / Décor
Commentaire :
Etude pour le cintre situé à l'extrémité de la voûte de la Grande Galerie, du côté du salon de la Paix, château de Versailles, 1679-1684. Le thème est la glorification du Roi, représenté à travers les événements de son règne. De nombreux dessins et cartons de Le Brun et son atelier, pouvant être liés à la galerie, sont conservés au Louvre. Un dessin d'ensemble a été exécuté par N. Laurent et Ch.-N. Cochin (BnF, est.). La présente étude concerne 'La Hollande accepte la paix et se détache de l'Allemagne et de l'Espagne, 1678'. Gravé par Benoît II Audran (cuivre à la Chalcographie, n° 1053), d'après un dessin de J.-B. Massé (Louvre, Inv. 30924). 'Etude pour la figure, drapée, de l'Angleterre. Dans le commentaire du tableau rédigé par Rainssant cette figure est désignée comme la Vanité 'représentée icy par une femme couronnée de plumes de Paon'. Il est plus vraisemblable d'y voir une femme symbolisant l'Angleterre, accourue pour soutenir la Hollande, car elle est couronnée et tient un sceptre ; en outre, dans une esquisse peinte de ce compartiment (cat. exp. Versailles, 1963, n° 39), la même femme est accompagnée d'un léopard, attribut habituellement reconnu de l'Angleterre. On sait que l'Angleterre, qui s'était éloignée de la France, avait signé, en 1678, un traité d'alliance avec la Hollande.' (Beauvais, Louvre, Inventaire général des dessins, Ecole française, Charles Le Brun, 1619-1690, tome I, 2000, n° 802, p. 239) Voir également l'étude Inv. 28994.

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,293 m ; L. 0,448 m
Matière et technique
Sanguine, avec rehauts de craie blanche, sur papier beige. Bords abîmés.

Lieux et dates

Date de création / fabrication
vers 1679/1684

Données historiques

Historique de l'œuvre
Atelier de Le Brun. Entré dans les collections royales en 1690 ; paraphes de Jean Prioult (L. 2953) au verso, de Claude Delamotte (L. 478) et de Jules Robert de Cotte (L. 1963) ; marque du musée (L. 1886).

Inventaire du musée Napoléon :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.7, p.1309, chap. : Ecole française, carton 113. (...) Num¿ro : 10504. Nom du ma¿tre : Idem & Le Brun, Charles /&. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 901 à 1428 compris. D¿signation des sujets : Etudes et fragmens d'études, faits, soit aux crayons rouge et blanc, soit aux crayons noir et blanc. Origine : Idem & Collection ancienne /&. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon /&. Signe de recollement : Vu au crayon#trait oblique / à l'encre / à droite du nom du maître#528 Cor au crayon. Cote : 1DD39
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : Cabinet du Roi
Mode d’acquisition
Saisie royale
Date d’acquisition
1690

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Petit format
Dernière mise à jour le 02.07.2019
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances