RMN-Grand Palais (Musée du Louvre) - Thierry Le Mage
Autre RMN
RMN-Grand Palais (Musée du Louvre) - Thierry Le Mage
RMN

Initiale P « cadelée »

Numéro d’inventaire
RF 5903, Recto
Numéros de catalogues :
Catalogue raisonné des enluminures (cabinet des dessins) ENL 113
Référence de l'inventaire manuscrit :
vol.21, p.147
Collection
Département des Arts graphiques
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
ANONYME FRANCAIS XVè s
Ecole française

description

Dénomination / Titre
Initiale P « cadelée »
Fragments d'un graduel
Type d'objet
Dessins
Description / Décor
Commentaire :
'Ce fragment constituait la moitié supérieure d'un feuillet qui contenait l'offertoire du sixième dimanche après la Pentecôte, extrait du psaume 16, 5-8. L'initiale P du recto comporte dans la partie inférieure de la panse de la lettrine un visage humain coiffé d'une sorte de bonnet. Le pourtour extérieur de la lettre est bordé d'un motif en dents de scie. On peut en reconstituer le texte comme suit : Perfice gressus meos// in semitis tuis, ut non [moveantur vestigia mea ; inclina aurem tuam, et exaudi verba me]' - voir : François Avril, dans 'Les enluminures du Louvre, moyen âge et Renaissance', catalogue raisonné sous la direction scientifique de François Avril, Nicole Reynaud et Dominique Cordellier, assistés de Laura Angelucci et Roberta Serra, Paris, 2011, n° 113, voir aussi n° 114.

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,246 m ; L. 0,43 m
Matière et technique
Plume, encre noire, encre rouge, rehauts de lavis rose et gris-bleu sur parchemin. Fragment de graduel comportant au recto une initiale « cadelée » P (Perfice gressus meos in semitis tuis, ut non..., Ps. 16, 5) introduisant 2 portées de 4 lignes rouges avec notation carrée noire. Trace de foliotation à 'encre rouge, coupée à la partie supérieure : VI. I (qu'il faut lire sans doute VI xx. I, soit : 121). Feuillet rogné sur les quatre côtés.Opération notée à la plume et à l'encre brune au recto, transversalement : 174/44=132, 10/25, 75/1, 7/1.
Restauré en 2001.

Données historiques

Historique de l'œuvre
Adèle Octavie Ernestine Rimbert, veuve d'Eugène Michon ; legs en 1923 ; marque du Louvre (L. 1886a).
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : Michon, Eugène, Mme
Mode d’acquisition
legs
Date d’acquisition
1922

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Grand format
Dernière mise à jour le 06.09.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances