Couple dans un paysage (album F : F ?)

Numéro d’inventaire
RF 40989, Recto
Numéros de catalogues :
Inv. Ecole espagnole k 201
Référence de l'inventaire manuscrit :
vol.31, p.4
Collection
Département des Arts graphiques
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Goya y Lucientes, Francisco de (1746-1828)
Ecole espagnole

description

Dénomination / Titre
Couple dans un paysage (album F : F ?)
Type d'objet
Dessins
Description / Décor
Commentaire :
'Cette feuille pose un problème d'identification. On a voulu y reconnaître le dessin n° 38 ('Le Rendez-vous')' de la vente anonyme parisienne de 1877 et le mettre en correspondance avec le feuillet F. 88 (France, coll. part. ; Gassier, 1973, F. 88, p. 493). Dans la vente Calando (12 décembre 1899, n° 70), le feuillet F. 88 est intitulé 'Le crieur', ce qui correspond à l'iconographie identifiée par Gassier pour le même numéro de son entourage de 1973. Si le dessin du Louvre, provenant probablement de l''Album F', d'après le filigrane (...), fut vendu en 1877, il ne peut donc correspondre au n° 38 (actuellement F. 88) intitulé 'Le Rendez-vous' (Gassier, 1972, p. 113). (...) Il n'existe plus que deux autres dessins perdus catalogués par Gassier (1973, p. 497) qui pourraient correspondre à la description de cette feuille, acquise après la publication des albums par Gassier : le feuillet F. b ('La soumission' ; vente 1877, n° 30) et le feuillet F. c ('Le repentir' ; vente 1877, n° 39). Il reste aussi la possibilité que cette feuille ne fit pas partie de la vente 1877 avant d'apparaître clairement dans la collection Calando, présente attesté par l'estampille. On peut néanmoins accepter provisoirement une identification de cette feuille avec 'La soumission' et surtout 'Le repentir' de la vente de 1877. (...)' (L. Boubli, Louvre, Inventaire Général des dessins de l'Ecole espagnole, XVIe-XVIIIe siècles, Paris, 2002, n° 201, p. 177, 178) Voir aussi les feuilles RF 38976 et RF 38980.

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,203 m ; L. 0,142 m
Matière et technique
Pinceau, lavis de sépia, tracé préliminaires à la sanguine, traces de pierre noire, touches de lavis gris, sur papier vergé blanc. Annotation autographe au pinceau et lavis de sépia, en haut à droite : '34'. Une autre postérieure, en haut au centre: '48', à la plume fine (de Federico de Madrazo, Album Madrazo III, et provenant de l'Album I vendu en 1877), et une autre provenant de l'Album Madrazo III, en haut à gauche : '25'. Filigrane sur la marge gauche ('Fragment' F. I ; Grassier, 1973, p. 501). Dessin restauré. L'ancien montage a été intégré dans le nouveau montage après restauration.

Données historiques

Historique de l'œuvre
Javier Goya y Bayeu (1828) - Mariano Goya y Goicoechea (1854) - Federico de Madrazo et/ou Roman Garreta y Huerta (vers 1855-1865) - Paul Lebas, Paris - Vente, Paris, Hôtel Drouot, 3 avril 1877 (?) - Emile Calando, Paris (L. 837 en bas à gauche) - Acquis par le Musée du Louvre en 1985 ; marque du Musée (L. 1886 a), en bas à droite. Annotation sur le montage ancien 'Vente Drouot le 2/4/1877, n° 38'. Montage XIXè conservé avec le dessin.
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : Calando, E.
Mode d’acquisition
achat
Date d’acquisition
1985

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Petit format

Expositions

- Récentes acquisitions 1984-1986 : Choix d'oeuvres du XVIe au XVIIIe siècle, Paris, Musée du Louvre, 19/06/1986 - 29/09/1986
- Anciens et nouveaux : Choix d'oeuvres acquises par l'Etat ou avec sa participation de 1981 à 1985, Paris, Galeries nationales du Grand Palais, 05/11/1985 - 03/02/1986
- Acquisitions 1984 - 1989 : 96e exposition du Cabinet des dessins, Paris, Musée du Louvre, 31/05/1990 - 27/08/1990
- Réserves : les suspens du dessin, Paris, Musée du Louvre, 22/11/1995 - 19/02/1996
- Goya : Drawings from his private albums, Londres, Hayward Gallery, 22/02/2001 - 13/05/2001
- Siècle d'Or - Siècle des Lumières, Paris, Musée du Louvre, 12/07/2007 - 15/10/2007
Dernière mise à jour le 06.09.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances